Aller au contenu principal

Allocution de VISA : rassemblement devant le commissariat de Gap du vendredi 2 avril 2021

dim 11/04/2021 - 12:43
illustration

Encore une fois les intimidations et la répression s’abattent sur celles et ceux qui se battent pour que la solidarité internationale prenne le pas sur les politiques haineuses qui sont mises en place pour réprimer les exilé.e.s. Aujourd’hui encore c’est un camarade qui n’a fait que se mobiliser pour celles et ceux qui sont poussé.e.s à risquer leur vie dans des parcours dangereux et des conditions météorologiques extrêmes qui se retrouvent devant les forces de l’ordre.

Par sa politique répressive, le pouvoir bafoue cette valeur fondamentale que l’on appelle la solidarité. De Cayenne à Mamoudzou, en passant par les Hautes-Alpes, c’est tous les jours qu’il bafoue aussi un droit d’asile déjà réduit à peau de chagrin par les politiques xénophobes des gouvernements successifs.

Par ses agissements, le gouvernement de Macron ne fait finalement que se ranger au côté de ceux qui soutiennent publiquement les actions d’organisations d’extrême-droite telles que Génération Identitaire qui elle s’est vue relaxé par la justice après son opération anti-migrants au col de l’Échelle en avril 2018.

Loin de certains plateaux télé où le racisme est devenu le fond de commerce de l’audimat, ici, dans la vrai vie, des hommes et des femmes se battent pour que les mers et les montagnes ne deviennent pas le cimetière de celles et ceux qui sont contraint.e.s de partir vivre ailleurs.

Face aux politiques xénophobes et liberticides qui ne font que relayer les conceptions racistes de l’extrême-droite, nous affirmons bien haut : la solidarité n’est pas un délit, c’est une vertu fondamentale pour l’humanité.

Pour Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes (VISA), il est plus que nécessaire d’être aux côtés des celles et ceux qui se battent pour que la solidarité internationale prenne le pas sur les politiques haineuses qui sont mises en place pour réprimer les exilé.e.s. Il est plus que jamais urgent de protéger les vies plutôt que les frontières.

épinglé au carroussel
Désactivé