Il appartient aux syndicats de porter les luttes contre le fascisme et l'idéologie d'extrême droite

Qui sommes nous ?

VISA est une association intersyndicale composée d’une cinquantaine de structures syndicales : la FSU et plusieurs de ses syndicats, l’Union Syndicale Solidaires et plusieurs de ses syndicats, des fédérations et des syndicats de la CGT, de la CFDT, de la CNT, de l’UNEF et le syndicat de la Magistrature.

Lire la suite...

 

En bref

Dans un tract appelant à manifester contre la venue de Marine Le Pen le 19 avril à Marseille, les deux syndicats dénoncent le volet judiciaire du programme de la cheffe du Front National. Un exemple à suivre pour d'autres branches où l'appel nécessaire à faire barrage au Front National ne sera que renforcé par une dénonciation concrète de ses projets pour les salarié-e-s et/ou usagers concerné-e-s.
À Charlottesville (Virginie), samedi 12 août, Heather Heyer, militante antiraciste, est morte, écrasée par un assassin néo-nazi, en manifestant contre le rassemblement “Unite The Right” organisé par l’extrême droite qui voulait honorer la mémoire d’un esclavagiste, le général Lee.  Ce meurtre d’aujourd’hui n’est pas isolé, c’est le dernier d’une longue liste d’agressions et crimes fascistes aux Etats-Unis, comme dans le reste du monde et notamment en Europe (France, Grèce, Espagne). Ce meurtre a suscité l’indignation quasi-générale, comme en France où même le FN, en quête de respectabilité, a été obligé de prendre ses distances avec le président Trump qui renvoie dos à dos néo-nazis et militant-es antiracistes, après en avoir fait un modèle.  Mais au-delà de ces condamnations morales de ce qui s’est passé « outre Atlantique » et qui serait « incompréhensible vu d’ici »,...
Le Syndicat National des Journalistes (SNJ), première organisation de la profession, tient à apporter son total soutien à Julie Hainaut. Cette journaliste subit depuis le 12 septembre un torrent de menaces et d’injures immondes, suite à la publication d’un article critique sur un bar dans l’hebdomadaire lyonnais Le Petit Bulletin.   Sous le titre « Lyon : une pute à nègres féministe veut détruire un bar à rhum ''colonialiste'', mobilisation ! », un organe qui se qualifie lui-même de « site le plus raciste de la fachosphère » n’hésite pas à la traiter de « femelle négrophile » ou de « hyène terroriste » avant de s’en prendre à la « vaginocratie négrophile », de demander l’adresse de cette consœur - une menace lourde de sens - et d’appeler à inonder son mail et son compte twitter.   Admettre qu’une journaliste professionnelle, qui n’a fait que son...
  La CGT 34 et l'UL de Beziers, avec Solidaires et FSU 34 viennent de lancer, avec les organisations féministes locales, une pétition appelant le préfet à retirer les affiches violentes et sexistes placardées partout par Robert Menard. Il semble en effet très important de construire un rapport de force en partant des habitant.es et salarié.es de Beziers et de sa région.   La répression va être rude, surtout pour la camarade de Beziers, il est donc essentiel que cette pétition fasse un tabac.   Une mise à jour ser faite au fur et à mesure pour annoncer les soutiens d'organisations ou d’élu.es.   Merci de signer et de diffuser cette pétition en cliquant ici
"Contre le racisme et la xénophobie, antifasciste tant qu’il le faudra". C’est l’un des chants que scandent, ce mardi depuis 8h, les personnes rassemblées contre le groupuscule identitaire la Ligue du Midi, jugé ce matin pour avoir saccagé, le 30 juin dernier, les locaux de l’association Réseau Accueil Insertion Hérault, une association qui aide les mineurs isolés, pour le compte du Département.   Suite à l’appel d’une quinzaine d’associations - dont la Section de Montpellier de la Ligue des Droits de l'Homme, Amnesty International, Esprit Libre 34, ou encore Sud Santé Sociaux / Solidaires - entre 70 et 80 personnes ont répondu présent à ce rassemblement, selon la Gendarmerie.   Pour Daniel Martin, directeur du Réseau accueil insertion Hérault (RAIH), il s'agit d'un "groupe identitaire, raciste bien évidemment, qui voulait s’attaquer au fait que notre association s’occupent de mineur isolés...
Appel unitaire "Fermons l'Arcadia, local fasciste à Strasbourg" Deuxième manifestation le 20 janvier 2018 L’Arcadia, local/bar du mouvement néo-fasciste "Bastion Social" qui a officiellement succédé au GUD, a été inauguré à Strasbourg le 9 décembre. Le même jour, une manifestation forte de 400 personnes avait alors défilé dans les rues de la capitale alsacienne pour refuser l’implantation de ce local. Nous soulignions alors qu’en prétendant lutter contre la misère sociale, les fascistes entendaient surtout disposer d’un QG pour la préparation d’agressions.    Et nous avions malheureusement raison : le soir même de l’inauguration, un jeune homme d’origine algérienne a été violemment agressé par un groupe de vingt personnes. Deux ont été arrêtées et jugées : l’une d’elle, Thomas Beauffet, une figure de premier plan du Bastion Social à Strasbourg, a été condamné à huit mois de prison ferme.  En...
  Communiqué de la fédération Solidaires étudiant-e-s, émanant de sa commission Antipatriarcat, au sujet du harcèlement ciblé dont sont victimes depuis 2 jours des militantEs féministes et antiracistes.   Depuis le matin du 8 janvier 2018, sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter) la page "Memes royalistes" une page d’extrême droite a annoncé "faire des révélations sur l’UNEF", et a publié des captures d’écrans de tweets de militantEs (femmes racisées) de l’UNEF, en citant leurs noms prénoms et pseudo, incitant de ce fait a un harcèlement ciblé sur ces personnes. Depuis, plusieurs autres camarades de l’UNEF et de Solidaires étudiant-e-s ont également fait les frais de cette abjecte méthode militante d’intimidation.   Les propos cités étaient à chaque fois des tweets dénonçant des oppressions qu’elles subissaient et qui ont été qualifiés par des individus, en majorité d’extrême droite, et certains...
Vous pouvez signer la pétition en ligne par ici. Stopper l’extension d’une porcherie sur le site du camp de concentration de Septfonds Monsieur le Président de la République   Nous sollicitons votre intervention pour empêcher  qu’un « crime de lèse-mémoire » soit commis à l’encontre d’un haut-lieu historique du Tarn-et-Garonne : le site du camp de concentration de Septfonds (lieudit de Judes) risque d’être souillé par l’extension d’une porcherie familiale qui prévoit d’élever dorénavant 6 500 animaux par an.           Sur ce terrain, réquisitionné en mars 1939 pour être transformé en camp de concentration, ont été enfermées environ 30 000 personnes, dans des conditions infrahumaines et sans procès ; 90 % étaient des soldats de l’armée républicaine espagnole, d’autres des soldats de l’armée polonaise et d’autres encore des civils juifs. Un certain nombre des...
Communiqué commun CFDT, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires et UNSA   La conférence de presse qui a suivi la rencontre des chefs d’État français et turc a permis de mettre en lumière les manipulations de l’opinion publique par les détenteurs du pouvoir politique à Ankara afin de parvenir à l’instauration d’un régime autoritaire.   Les purges et les licenciements massifs de salariés et de fonctionnaires, les violations quotidiennes des droits fondamentaux de l’Homme continuent sans relâche en Turquie. L’état d’urgence, en vigueur depuis dix-sept mois dans tout le pays, était l’opportunité pour le président Erdogan de promulguer 30 décrets-lois en contradiction, tant sur la forme que sur le fond, avec la Constitution turque.   Dernier en date, un décret-loi du 24 décembre, a entraîné le limogeage de plus de 2 700 personnes. Toutes sont accusées soit d’appartenir, soit d’être liées à des organisations «...
NON A L’OUVERTURE D’UN LOCAL FASCISTE A CHAMBERY !   Le mouvement néo-nazi « Bastion Social », anciennement Edelweiss Pays de Savoie, inaugurera son local "l’Edelweiss", situé entre le 169 et le 187 Avenue de Lyon à Chambéry, le 3 février prochain.   Ne voulant plus se limiter à être un "club de ratonnade", les fascistes savoyards tentent de se reconvertir dans la "solidarité" entre "bon français" blancs.   Sous couvert de récupérer la lutte contre la misère sociale et le mal- logement, les fascistes entendent surtout disposer d’un lieu pour la préparation d’agressions. Devons-nous rappeler les violences d’extrême droite quasi quotidiennes dans le Vieux Lyon, l’attaque violente sur un concert militant le 20 octobre dernier à Chambéry (par les mêmes personnes qui ouvrent ce lieu), ou encore l’agression raciste LE SOIR MÊME de l’ouverture d’un local du «...
Exclusion des sans-papiers précaires du bénéfice des réductions tarifaires dans les transports : la justice condamne une mesure discriminatoire   Au début de l’année 2016, le Conseil régional d’Ile-de-France [1] puis, dans la foulée, le STIF (désormais "Ile de France Mobilités") [2], ont décidé de refuser toute réduction tarifaire sur les transports aux personnes étrangères bénéficiaires de l’aide médicale de l’État (AME).   Cette mesure, en vigueur depuis deux ans, a rendu encore plus précaires ces personnes déjà parmi les plus vulnérables en leur imposant davantage d’obstacles pour la reconnaissance de leurs droits : comment désormais se déplacer pour aller travailler, pour aller dormir dans les éventuels centres d’hébergement vers lesquels l’orientation est souvent décidée au jour le jour, pour accompagner leurs enfants à l’école, pour se rendre dans les centres de soins ou encore à la préfecture pour accomplir les...
L’extrême droite n’a pas sa place ni dans les cortèges syndicaux   Ni nulle part ailleurs !    L’exigence de justice sociale qui s’exprime partout en France, face à la multiplication des attaques du gouvernement aux ordres du patronat, appelle à la mobilisation massive des salariés, des agents de la fonction publique et des services publics, des retraités, des privés d’emploi et de la jeunesse.  C’est dans ce contexte que du « Front National » aux « Patriotes », en passant par différents mouvements favorables au « Frexit », des organisations identitaires, xénophobes et racistes se travestissent en pseudo-alliés et soutiens des travailleurs en lutte. Leurs ambitions politiques sont en totale opposition avec nos valeurs, notre aspiration de transformation sociale, nos combats syndicaux pour une société plus juste, plus solidaire, accueillante et fraternelle.  Toutes ces organisations ne font...

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander

 


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander

 


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS


Retrouvez VISA
sur Facebook

 

Des outils pour lutter
contre l'extrême droite

- Des livres

Les extrêmes droites en France
- édition Syllepse -
Par Jean Paul Gautier
 

 

Dictionnaire de l'extrême droite
- édition Larousse -
Collection "à présent"
 

 

Jacques Leclerq :
" dictionnaire de la mouvance droitiste
et nationale de 1945 à nos jours "

Michel Briganti, André Déchot et Jean-Paul Gautier
" LA GALAXIE DIEUDONNÉ "
Pour en finir avec les impostures.

Pour commander
Editions Syllepse

AUBE DORÉE. LE LIVRE NOIR DU PARTI NAZI GREC
Auteur: Psarras Dimitris

Pour commander
Editions Syllepse

- Des vidéos

"Aujourd'hui comme hier, combattre l'extrême droite"

Le documentaire "Aujourd’hui comme hier,
combattre l’extrême droite - Histoire croisée
du syndicalisme et de l’extrême droite"
a été réalisé par l'IHS-CGT, dans le cadre
de la campagne CGT-Solidaires-FSU-Unef-FIDL-UNL
« Combattre l’extrême droite, ses idées, ses pratiques »
initiée le 29 janvier 2014 à la Bourse du travail de Paris.
Ce documentaire de 11 minutes peut être utilisé dans
le cadre de formations, de débats, de réunions publiques
et permet de se réapproprier l'histoire de la lutte
antifasciste d'un point de vue syndical.

 

"LE FN aux affaires"

Une enquête menée dans deux villes du Var :
Fréjus et Cogolin, un an après les élections
municipales de 2014.

 

"Bassin miné"

un documentaire d’Edouard Mills-Affif,
qui suit la scène politique locale de Hénin-Beaumont
depuis plus de dix ans.

http://www.bassinmine.com/

Mains brunes sur la ville

Quand l’extrême droite est au pouvoir

MAINS BRUNES SUR LA VILLE – 90 min
Documentaire de Bernard Richard.

Pourquoi des citoyens accordent-ils leur confiance à l’extrême droite, et comment celle-ci se maintient-elle au pouvoir ?(doc tourné pendant la campagne des cantonales de 2011 à Orange et Bollène)

Pour organiser une projection : Tel : 06 25 52 76 74 - Mail : victor.fuvel@free.fr

Aube dorée, une affaire personnelle

Un doc sur le parti néonazi grec accessible gratuitement en ligne !
 

Le livre de Dīmī́trīs Psarrás 'Aube dorée: Le livre noir du parti nazi grec’ (éditions Syllepse), utile complément à ce documentaire peut être commandé (10 €) à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS.

Pas une voix pour le FN en PACA, comme ailleurs !

En campagne pour les régionales en PACA, MMLP fait feu de tout bois et instrumentalise sans scrupules les évènements du 13 novembre pour alimenter les peurs et justifier une politique anti-sociale mêlant austérité, violences et préférence nationale. Ces politiques, si elles étaient appliquées, auraient des conséquences dramatiques sur les populations les plus fragilisées (précaires, chômeurs, travailleurs pauvres, femmes...) et annihilerait complètement le tissu social indispensable à la construction d'une société basée sur la solidarité, le progrès social et le vivre ensemble.

 

 

1/ Un programme raciste, réactionnaire, manipulateur et au service du patronat !

 

Un double discours 

 

Le FN, une fois encore multiplie les propositions contradictoires dans ses propres écrits ! En effet, alors que la campagne des Régionales « bat son plein » et que MMLP clame haut et fort son slogan « Une nouvelle chance pour notre région », il semble surprenant que le projet national du FN, disponible sur son site internet, discrédite ces mêmes régions, en les qualifiant de « féodalités locales ».

 

De même, le FN est si peu convaincu de l'utilité de ces Régions qu'il revendique dans son projet national une  « Baisse de 2% des dotations de l’Etat aux conseils généraux et conseils régionaux » ainsi que le « Transfert progressif à l’Etat des compétences relatives aux transports régionaux...». Il envisage en prime d’ôter du pouvoir aux régions par le « Transfert progressif à l’Etat des compétences relatives aux transports régionaux et à l’action économique », et ajoute plus loin « L’Etat reprendra progressivement la compétence du transport, largement abandonnée aux régions dans le cadre d’une décentralisation non maîtrisée. ».

 

Outre le fait que le projet présidentiel du FN prévoit de retirer cette compétence aux régions, ce même projet précise : « Le rapprochement entre la SNCF et RFF permettra de mettre progressivement fin à l’absurde séparation entre ces deux entités complémentaires. Cette séparation a été imposée par l’Union européenne au nom d’une « concurrence libre et non faussée » ». Donc un retour au service public de la totalité de l’activité ferroviaire ? Mais, côté MMLP c'est un autre discours puisque son projet régional prévoit quant à lui un « Nouveau contrat limité dans le temps (3 ans) pour une réévaluation rapide et la prise en compte de l’ouverture prochaine à la concurrence. »

 

Autre contradiction :  alors que le projet présidentiel prévoit « une complémentarité entre les lignes à grande vitesse et les réseaux régionaux. », MMLP, quant à elle, se prononce pour « L’abandon du projet extravagant de LGV PACA ».

 

Le FN avance  aussi que « Les collectivités territoriales devront maîtriser leurs effectifs et présenter chaque année au préfet de leur département [...] un plan impératif de réduction ou de stabilisation de leurs effectifs ».

 

Donc, dans son projet présidentiel, le FN souhaite retirer deux des principales compétences des Régions (transports et action économique), revendique une baisse des dotations de l'Etat et une réduction des fonctionnaires territoriaux ! Comment dans ces conditions prendre au sérieux l'ensemble des promesses des candidat-e-s FN dans les Régions ?

 

La réalité est que le FN, comme à son habitude développe un opportunisme sans complexe et s'adresse différemment à la population en fonction des élections, de la période, du lieu etc... N’a-t-il pas préconisé au soir des attentats du 13 novembre, une suspension de la campagne des régionales ?  Effet d’annonces… Ces propositions étant balayées les jours qui suivirent.  

 

L’action économique

 

Le développement économique est, pour MMLP,  « une compétence territoriale de la Région. Pour autant, elle n'est pas la priorité. 100M€ sont actuellement réservés aux entreprises. C'est moins que l'aide aux associations. Nous, nous prévoyons de débloquer 500M€ d'ici à la fin de notre mandat ». MMLP prévoit donc de débloquer 500M€ de la région pour venir en aide aux TPE et PME. Multiplier par 5 ce budget va forcément nécessiter des coupes dans d'autres secteurs. Au vu de la référence aux associations qui est faite dans la citation ci-dessus, il est à craindre qu'elles en fassent les frais ! Associations culturelles ? Sociales ? De solidarité ? Acteurs de l’économie sociale et solidaire ? Lesquelles seront sacrifiées au profit d'une aide aux entreprises ?

 

Parce que la volonté de MMLP est bien de favoriser le patronat : « nous voulons placer la Région aux côtés des entrepreneurs. Nous pensons qu'à une forme de fatalisme économique (« C’est la crise ! ») doit répondre un véritable volontarisme politique («  Ensemble, retroussons-nous les manches ! » ) ». Encore une belle phrase incantatoire... et surtout encore des aides aux intérêts du grand patronat, sans un mot sur les salarié-e-s ! En la matière cela ne représente pas du tout une alternative car totalement dans la continuité des politiques actuelles ou précédentes. D'autant que le FN prétend ici favoriser avant tout les TPE/PME mais développe immédiatement après l'idée d'une «politique audacieuse et volontariste de réindustrialisation de PACA », autrement dit des entreprises qui dépassent le cadre des TPE/PME.

 

Or, que retrouvons nous comme dispositif d'aide à cette « politique audacieuse de réindustrialisation » ? : L'« augmentation de l’intervention régionale en matière de financement de la Recherche et de l’enseignement supérieur »,  ainsi que la « Multiplication des partenariats entre recherche publique et recherche privée ».

 

MMLP propose donc pour favoriser la réindustrialisation de la région... une logique déjà à l’oeuvre, à savoir un asservissement de plus en plus grand de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche au secteur privé ! Là encore elle ne se distingue en rien des actuels tenant du pouvoir, comme de leurs prédécesseurs.

 

Puis c'est par un « patriotisme régional » que MMLP compte résoudre bon nombre de problèmes :  « favoriser les entreprises locales, par exemple pour les 15 millions de repas servis chaque année aux lycéens de la région ». Avec un « Objectif 50% minimum de produits locaux dans les cantines de nos lycées en nous appuyant sur les normes environnementales (bilan carbone) et sociales (réduction du nombre d’intermédiaires) dans les appels d’offres. » Ici nous voyons très bien que les arguments mis en avant sont d'ordre « écologiques » et « de proximité ». Mais MMLP ne propose nullement de le faire dans le cadre d’un service public de la restauration scolaire, et préfère l’offrir en cadeau aux entreprises privées aux travers «d’appels d’offres»!

 

Concernant la formation professionnelle, MMLP déplore une « situation inacceptable, traduisant le fossé existant trop souvent entre l’offre de formation et les possibilités de débouchés professionnels. »  et son projet régional vise à « Faire face au chômage en réorganisant la formation professionnelle en fonction de la demande réelle des entreprises et du monde du travail. ».

Ici MMLP ne met nullement en cause les entrepreneurs eux-mêmes, les entreprises qui licencient, les CDD non reconduits etc... mais propose même que ce soit la formation professionnelle s’adapte à la réalité économique. Une formation professionnelle donc aux ordres des entreprises et de leurs besoins, d'autant plus si comme le propose MMLP des « conventions de partenariat public/privé » sont passées !

 

Les transports 

 

Sur la question des transports en PACA, et notamment sur le transport ferroviaire MMLP critique beaucoup certes, mais que propose t'elle ? Dans un des prospectus de MMLP nous pouvons lire que : « tout ce que nous proposons dans notre projet est réaliste et réalisable » ! FAUX !

 

Tout d'abord, avec un des fers de lance du FN : les questions sécuritaires. Elle propose la création d'une « Police régionale des transports telle qu'il en existe en Ile-de-France ».... sauf que la sous-direction régionale de la police des transports, anciennement police régionale des transports, est  une des composantes de la préfecture de police de Paris. Ce n’est donc pas à la Région que revient la création d’une telle police mais à la préfecture. Une belle preuve d'incompétence et de promesse qu'elle ne pourra de toute façon pas tenir en tant que présidente de Région et sans l’action du préfet de Région !  No comment !

 

Mais MMLP n'en est pas à une incohérence prêt puisque qu'elle arrive même à se contredire dans son propre programme : au tout début de la partie relative aux transports, dans son projet régional, elle explique que « Notre région cumule l’autoroute la plus chère et la plus saturée de France ».  Cela ne l'empêche pas, plus loin, de revendiquer le développement des lignes de bus comme une des solutions alternatives au train ! Sur cette même autoroute ? ça promet !

 

Alors qu'elle critique énormément le fonctionnement défaillant de la SNCF, le long projet régional de MMLP ne précise, à aucun moment, les raisons de ces défaillances, qui sont évidemment dues à un politique de privatisation de la SNCF, à un manque de moyens et de personnels.  Pour MMLP la solution réside dans le type de gouvernance de la région : « Nous incarnerons une Région qui pilote et dirige, une Région qui ne se laisse pas imposer ses conditions par la SNCF... ou la CGT ! », et s'en prend au passage au syndicalisme cheminot, en essayant de faire croire que ce dernier serait complice et responsable de la dégradation du service public de la SNCF et des TER ! Qui peut sérieusement le croire ! En revanche, en dehors du recrutement de contrôleur pour lutter contre la fraude et l’insécurité (MMLP a une belle et réductrice vision du métier !), nul part elle ne propose l’embauche de personnels supplémentaires dans les gares, pour la maintenance, des conducteurs etc...

 

Enfin, nous aurions aimé savoir ce que pensait MMLP du coût du transport ! Rien à ce sujet ! Ah si, dans un des prospectus nous trouvons une dénonciation de la proposition de Christian Estrosi des transports à 1€ (sic!). Et que propose t'elle en retour ? Rien ! Pour un parti qui se soucie des pauvres, ne rien dire sur le coût des transports est pour le moins étonnant !

 

L’action culturelle : Une culture à la solde du FN !

 

Quand on sait que, pour MMLP, «La vérité c'est que les sociétés multiculturelles sont des sociétés multiconflictuelles», on est en droit d'avoir peur sur le devenir de la culture en région PACA.

 

Si elle précise que « Contrairement à ce qu’on a pu entendre, nous n’avons pas pour ambition de baisser le budget de la culture », elle rajoute tout de même « En revanche, nous souhaitons une culture populaire pour mettre en valeur notre patrimoine». Puis, MMLP s'en prend aussi violemment à l'art contemporain : «dix bobos qui font semblant de s'émerveiller devant deux points rouges sur une toile, car le marché de la spéculation a décrété que cet artiste avait de la valeur, n’est pas franchement ma conception d’une politique culturelle digne de ce nom». Comme elle le dit, ce n’est pas SA conception d’une politique culturelle digne de ce nom. Au FN, la culture doit correspondre à leurs goûts ! Autrement dit, une culture ou les notions de diversité, de liberté, de solidarité, de multiculturalisme... disparaitront pour être remplacées par une culture unique, ethnocentrée et régionaliste !

 

S'il y a bien un domaine dans la société qui ne doit pas souffrir de censure c'est bien la culture. Le FN ne l'entend pas de la même oreille, montrant ainsi son véritable visage.

 

Mais la culture au FN c’est aussi l’exemple de Fréjus, où le maire FN David Rachline  a fait jouer dans les arènes de sa ville, en juillet 2015, le groupe de rock identitaire et d’extrême droite In Memoriam. Fondé en 1996 par de jeunes étudiants nationalistes, In Memoriam fut l’une des formations les plus influentes de la scène rock d'extrême droite durant ses six années d'existence (1996-2002). Elle a bâti l'essentiel de sa réputation sur le terrain de l’activisme ultra nationaliste ou le combat en faveur de la Serbie de Milosevic, en pleine guerre du Kosovo.

 

Fidèle à ses « racines catholiques », MMLP propose un « grand projet de spectacle historique régional inspiré du parc du Puy-du-Fou » ! Et a une conception toute relative de la laïcité : « Affirmation de nos traditions populaires et de notre héritage civilisationnel notamment en installant des crèches dans l’ensemble des bâtiments de la Région en période de Noël ». 

 

Pas étonnant que les propositions racistes ressortent : « Suppression des subventions versées aux associations communautaristes ou aux organismes d’aide à l’immigration clandestine ». Outre le fait qu'ici sont mises dans le même panier les « associations  communautaristes » (?) et les « organismes d’aide à l’immigration clandestine », MMLP développe ici un rejet clair de toute forme de solidarité envers des populations en difficulté et définit par l’appellation « associations communautaristes » toute association qui sortira du champ de la culture du patrimoine de PACA !

 

Puis, elle en rajoute une couche avec le « refus des exigences religieuses dans les cantines »....allant même jusqu'à dire que « Ces revendications dans nos cantines témoignent surtout d’une réalité bien criante dans de nombreux secteurs de notre région : la substitution de population ! ». Ici le thème du «grand remplacement» est clairement identifié!

 

C'est bel et bien une « croisade » que compte mener MMLP, un délire raciste qui essaie de nous faire croire à une invasion du « vieux monde catholique » par des hordes d'étrangers !

 

Enfin, n’oublions pas que début septembre 2015, Stéphane Ravier a organisé une manifestation devant l’Hôtel de Région pour protester contre une subvention régionale accordée à deux artistes ! 

 

S’attaquer à la culture, c’est ainsi que s’amorce la montée du fascisme !

 

Mais Marion Maréchal Le Pen c'est aussi ... 

 

Une politique raciste :

Dans le projet régional de MMLP il est indiqué : « À Marseille, l’Association d’aide aux populations immigrées perçoit 24 000 € de la Région. A Toulon, c’est l’Association de défense, assistance juridique et éducative des travailleurs immigrés qui est subventionnée à hauteur de 25 000 €. Dans le Var toujours, à Fréjus, l’Association de solidarité avec les travailleurs immigrés touche 60 000 €, auxquels on peut rajouter les 6 000 € de son antenne aixoise ou les 1 500 € de celle de Martigues. [...] Les centaines de milliers d’euros qui sont alloués à ces associations ne le sont pas à d’autres. ». C'est clair, la Région sous  MMLP c'est la fin des subventions aux associations de solidarité avec les immigré-e-s !

 

... et islamophobe :

« si des Français peuvent être musulmans et exercer leur foi, il faut qu’ils acceptent de le faire sur une terre qui est culturellement chrétienne. Ça implique aujourd’hui qu’ils ne peuvent pas avoir exactement le même rang que la religion catholique ». Pour MMLP, il y a des citoyens de seconde   zone : les musulmans !

 

Une politique homophobe :

« Il n'est pas question de leur verser un sou demain à la Région ! » en parlant des associations LGBT.

 

Une politique de régression des droits des femmes :

MMLP, lors d'un meeting en novembre dernier, a promis de supprimer les subventions aux plannings familiaux. Et d'ajouter « je considère qu'aujourd'hui, ce sont des associations politisées, on le sait bien, et elles véhiculent une banalisation de l'avortement ».

 

2/ Les candidats en PACA : un laboratoire d'unification des extrêmes droites

 

La campagne des élections régionales PACA 2015 de MMLP est axée sur les thématiques identitaires. Les départements de PACA sont, avec ces élections régionales 2015, un vaste laboratoire d’unification des extrêmes droites françaises.

 

La désignation controversée de Philippe Vardon, ancien responsable du Bloc Identitaire, comme colistier sur la liste FN des Alpes Maritimes est un choix qui vient contredire les volontés de MLP depuis le début de l’entreprise de dédiabolisation du FN.  JMLP et sa fille MLP ont toujours refusé de s’allier à Vardon, l’un des représentants les plus sulfureux de la mouvance identitaire.

 

En novembre 2011 MLP fustigeait le Bloc Identitaire : « Vous savez pourquoi je ne peux pas faire alliance avec le BI ? Pour une raison simple c’est qu’ils sont européistes et régionalistes et ils contestent le rôle fondamental que j’accord à la nation ». De plus, MLP n’est pas partisane de la « vision » complotiste du Bloc Identitaire sur la théorie du « Grand Remplacement ». 

 

[Le grand remplacement est une théorie de type conspirationniste, selon laquelle il existerait un processus de substitution de population sur le territoire français métropolitain, dans lequel le peuplement européen serait remplacé par une population non européenne, originaire en premier lieu d'Afrique noire et du Maghreb. Ce changement de population impliquerait un changement de civilisation, et ce processus serait soutenu par une majorité des élites politiques, intellectuelles et médiatiques, soit par idéologie, soit par intérêt. Les principaux arguments de cette thèse, qu'ils soient démographiques ou culturels, sont réfutés par la grande majorité des spécialistes, qui récusent la méthode dont elle émane autant que la logique qui la sous-tend.

Cette thèse a été introduite par l'écrivain français engagé à l'extrême droite Renaud Camus. Elle fut notamment le titre de l'une de ses allocutions publiques, faite en novembre 2010, et de l'un de ses ouvrages, Le Grand Remplacement, publié en 2011. Elle est principalement utilisée en tant que néologisme politique : tout d'abord par son auteur, dans le programme des deux micro-partis nationalistes qu'il fonde, puis de façon plus générale par l'extrême droite française, notamment la mouvance identitaire, tout en étant considérée comme complotiste par certains dirigeants du Front national.]

 

 Philippe Vardon fut évincé du Rassemblement Bleu Marine, sa demande d’adhésion n’a jamais été validée.

 

Quant à Marion Maréchal Le Pen, elle revient sur son thème favori de l’immigration «  c’est un grand remplacement qui s’opère, je vous propose le choix de la sublime résurrection ». Les divergences profondes ne semblent donc pas déranger la tête de liste pour la région PACA : «  ce qui nous unit, c’est l’amour inconditionnel de la France, de ce qu’elle est et de ce qu’elle sera » lança-t-elle en parlant des ex-identitaires présents sur sa liste.Marion Maréchal Le Pen, qui se revendique catholique pratiquante,  participe régulièrement au pèlerinage de Chartres organisé par les catholiques traditionalistes.

 

Qui est Philippe Vardon ? Même si il n’en fait plus partie, Philippe Vardon est le cofondateur du Bloc Identitaire, groupuscule d’extrême droite dont les membres sont abonnés aux provocations et aux agressions. Le Bloc Identitaire avait notamment occupé le toit de la Mosquée de Poitiers en 2012, distribué de la soupe au lard aux SDF excluant de fait les musulmans, et organisant des virées de « sécurisation » dans les transports en commun de certaines villes. 

Philippe Vardon est passé par le GUD (syndicat étudiant d’extrême droite) et par les Jeunesses Identitaires dont il a été le porte parole. Une fonction qui lui vaudra en 2007 une condamnation pour incitation à la haine raciale. Le tribunal de grande instance de Nice avait alors considéré les Jeunesses Identitaires comme une rémanence d’Unité Radicale, dissoute en 2002 suite à l’attentat de Maxime Brunerie contre  Jacques Chirac. Philippe Vardon s’est également illustré au sein de  « Fraction », un groupe de rock identitaire. A Nice il crée et dirige un temps la branche locale du Bloc Identitaire, « Nissa Rebela » qui milite contre les mosquées. EN 2014 aux municipales il présente une liste et obtient 4,4%. Pour Marion Maréchal Le Pen,  Philippe Vardon représente un poids électoral certain. Au premier rang de ses inspirations étrangères, Philippe Vardon évoque le populiste italien Mattéo Salvini, chef de la Ligue du Nord. 

 

Dans les Alpes Maritimes sur la liste de Olivier Bettati, ancien secrétaire national de l’UMP, Philippe Vardon est ainsi placé à la 5ème place. Un autre ancien de cette mouvance radicale d’extrême droite est Benoit Loeuillet,  libraire, éditeur et secrétaire général de « Nissa Rebella », placé lui en 7ème place. En 2010 il était tête de liste Ligue du Sud aux élections régionales. Sur le blog des identitaires Benoit Loeuillet milite pour la création dans chaque grande ville de Maison de l’Identité comme à Nice dont il préside « Lou bastioun » attenante à sa librairie. 

 

Daniel Philippot, le représentant local du CNIP (Centre national des Indépendants et Paysans) figure lui en 11ème position et on trouve également un fidèle de JMLP, Marc Rocca à la 19ème place.  

 

Dans les Hauts Alpes, Armaury Navarranne est candidat tête de liste . Il s’est passionné très tôt pour la politique après avoir entendu pour la première fois JMLP à l’opéra de Toulon en 1996 à l’occasion du XVème centenaire du baptême de Clovis. Proche de Bruno Goldnisch il est aujourd’hui son collaborateur au parlement européen. 

 

Dans les Bouches du Rhône, Stéphane Ravier est candidat tête de liste . Il est fonctionnaire des PTT devenue commercial à Orange. Maire de secteur du 13-14 arrondissement de Marseille depuis Mars 2014. Il doit tout à JMLP, il défend la théorie du « Grand Remplacement ».  

 

Valéries Laupies, directrice d’école et candidate FN à la mairie de Tarascon, Alain Avello Professeur de Philosophie, Gilles Lebreton professeur de droit public et longtemps conseiller politique de MLP à l’Enseignement Supérieur  et Yannick Jaffré professeur de philosophie ont annoncé le 12 octobre 2013 la création officielle du Collectif Racine. Un groupement d’enseignants d’extrême droite.

 

Franck Allisio est l’ancien président des « jeunes actifs », le mouvement des trentenaires chez Les Républicains. Ancien collaborateur de R. Karoutchi et P. Lellouche.

 

Dans le Vaucluse, Thibaut de la Tocnaye est candidat, et membre du bureau politique du FN. Très actif dans la défense des chrétiens d’Orient. Il se définit comme un catholique traditionaliste. Il donne de nombreuses conférences sur l’islamisme.

 

Anne Sophie Rigault très déçue de l’UMP locale rejoint le FN en 2012 contre la loi sur « le mariage pour tous ». 

 

Philippe Lottiaux « le candidat comique » est humoriste. Administrateur à la ville de Paris, il a été directeur général des services de Levallois Perret sous les Balkany. 

 

Agapia Enderlin est directeur de cabinet de Joris Hébard maire de Le Pontet. 

 

Philippe de Beauregard est maire FN de Camaret sur Aigues, Catholique intégriste 'Chrétienté solidarité' il a dernièrement censuré dans sa ville l’affiche du film « la Belle saison », parce que ce film n’était pas compatible avec ses idées. 

 

Marc Etienne Lansade est candidat tête de liste dans le Var. Maire FN de Cogolin depuis Mars 2014. Il s’est fait remarquer de nombreuses fois et notamment pour avoir recruté Julien Langella un ancien de Génération Identitaires dont le slogan favoris est « 732 : souviens toi de Charles Martel ». 

 

Frédéric Boccaletti est secrétaire départemental FN du Var. Il est aussi le directeur de campagne de MMLP aux élections Régionales 2015. Il fut condamné pour violence avec arme en réunion. Il a écopé d’un an de prison avec sursis dont six mois ferme. Proche des milieux négationniste et identitaire dont le parti populiste auquel il a appartenu. Il a des contacts avec Eric Delcroix l’avocat des négationnistes. Laurent Lopez conseiller général de Brignoles est fasciné par le III ème Reich. Pierre Royet est un ancien du MNR. 

 

3/ Les alliés du FN en PACA

 

La fachosphère 

 

Une des figures du mouvement identitaire Phillipe Vardon, réputé pour ses actions-choc anti-musulmans est candidat sur la liste FN en PACA. Figurent également en position éligible des anciens membres de la mouvance identitaire. Menée par Olivier Bettati, ancien secrétaire national de l'UMP, la liste "La France Plein Sud" a ainsi placé Philippe Vardon, à la cinquième place sur 29 colistiers. Un autre ancien de cette mouvance radicale d'extrême-droite, Benoît Lœuillet, est placé lui en n°7. Daniel Philippot, le représentant local du Centre national des indépendants et paysans (CNIP), figure quant à lui en onzième position. Et pour finir, on retrouve également un fidèle de Jean-Marie Le Pen, Marc Rocca, à la 19e place.

 

Ce rapprochement n'a rien de surprenant, en effet le discours et le vocabulaire du Bloc Identitaire se retrouvent dans celui de Marion Maréchal Le Pen et de ses militants, des termes comme « Français de souche » « remigration » ou encore « grand remplacement» sont volontiers repris par MMLP. D'ailleurs l'écrivain d'extrême droite Renaud Camus à l'origine de la théorie du « grand remplacement » vient d'annoncer son adhésion au SIEL  (Souveraineté, indépendance et libertés), un parti également allié du FN.

 

Aussi c'est sur les réseaux sociaux que les identitaires sont le plus actifs, la fachosphère ne s'est jamais aussi bien porté, des sites comme « Riposte laïque » « fdesouche » ou encore « Egalité et Réconciliation » voient leur fréquentation augmenter de façon exponentielle depuis quelques années et particulièrement depuis les événements de novembre à Paris et Saint-Denis. La technique est simple, faire du buzz, s'emparer de faits divers à caractère raciaux ou religieux et les diffuser, travailler à l'amalgame, à la manipulation et à la confusion des images. C'est bien la présence des Identitaires et autres groupes fascisants sur les réseaux sociaux  qui leur permette d'être reconnus en matière de communication et de propagande, et le FN toujours en manque de cadres ne s'y est pas trompé.

 

Alors que Marine Le Pen et Phillipot dans un désir de dédiaboliser le parti avaient d'abord exclu toute alliance avec « le Bloc » lors des dernières municipales, plusieurs maires frontistes ont tout de même embauché des Identitaires au sein de leur service de communication, Julien Langella par Marc-Étienne Lansade à Cogolin ou encore Damien Rieu par Julien Sanchez à Beaucaire.

 

L'ancien frontiste Jacques Bompard est parvenu quant à lui à fédérer des conseillers régionaux sortants exclus ou démissionnaires du FN (en raison de leur soutien à Jean-Marie Le Pen ) dans une liste rebaptisée « Union des Droites ». Cinq des six têtes de liste départementales sont donc issues du FN. C’est le cas de ses têtes de liste départementales  Laurent Comas dans les Bouches-du-Rhône ,  Lydia Schenardi dans les Alpes Maritimes, et Michel de Meynard.dans le Var. Jacques Bompard mènera personnellement la liste dans le Vaucluse et un historique de la Ligue du Sud, Michel Blume, se présente dans les Alpes-de-Haute-Provence.

 

Au-delà de l’extrême droite (Ligue du Sud, Parti de la France de Carl Lang), Jacques Bompard a également reçu le soutien de dissidents du parti Debout la France de Nicolas Dupont-Aignan, comme sa tête de liste départementale dans les Hautes-Alpes Olivier Baudry de Vaux. Bompard et son « Union des droites » ont clairement placé la lutte contre «l’islamisation du pays» et« la submersion migratoire » en vitrine de leur campagne. Morceaux choisis avec la prose de Michel de Meynard, tête de liste dans le Var, qui en dit long sur le profil des candidats: « Oui, la France éternelle, fille aînée de l’église, pays des droits de l’homme et des libertés, ne doit pas se coucher devant l’Islam, mais veiller avec autorité à conserver sa culture originelle. Elle est notre mère Patrie avec ses enfants les DOM-TOMS.»

 

Crédités pour l’instant de scores anecdotiques dans les sondages, les candidats de l’Union des Droites espèrent bien rallier une partie des électeurs historiques de l'extrême droite en PACA. Et sur un éventuel ralliement à un Front National hautement décrié entre les deux tours, les candidats de l’Union des Droites n’ont évidemment pas souhaité fermer la porte mais Laurent Comas précise tout de même « Une chose est sûre, nous ne céderons pas notre droit d’aînesse pour un plat de lentilles. » 

 

Même si des divergences dialectiques semblent opposer Marion Maréchal, Marine Le Pen, les identitaires, et les « unionistes » de Bompard, ils se rejoignent tous sur le constat d'une immigration responsable de tous les maux. 

 

Les alliés "collatéraux" 

 

La dérive sécuritaire.

 

Comment ne pas évoquer les « alliés collatéraux » du FN. Ils essaient de siphonner les voix du parti et instrumentalisent les attentats du 13 novembre en reprenant à leur compte un discours ou des postures sécuritaires d'extrême droite.

 

On sait bien que les relations entre la droite et le FN ont toujours été très ambiguës. En 1986, Jean Claude Gaudin avait déjà intégré des frontistes dans l'exécutif de la région PACA qu'il venait de conquérir. Au total, les élus FN avait permis au RPR et à l'UDF de conquérir six conseils régionaux. En1998. Si Jacques Chirac avait appelé son camp à refuser toute alliance avec le FN, cinq présidents de région, issus de l'UDF, se sont fait élire grâce aux voix frontistes : Jacques Blanc en Languedoc-Roussillon, Charles Baur en Picardie, Jean-Pierre Soisson en Bourgogne, Charles Millon en Rhône-Alpes et Bernard Harang en région Centre. Aujourd'hui  le cordon sanitaire a encore une fois été soigneusement mis de côté, normalisation oblige.

 

Cette porosité entre les deux partis s'illustre également par le transfert de candidats qui quittent le FN pour rejoindre les listes LR et inversement. Récemment Sébastien Asserre  et Pierre Aliotti ont annoncé leurs départs de « LR » pour soutenir MMLP alors qu'à l'inverse Romain Cardelli, ancien co-lister FN pour les municipales à Nice, a décidé de quitter le parti de Marine Le Pen pour rejoindre celui de Nicolas Sarkozy et soutenir la candidature d'Estrosi. 

 

Si la radicalisation de la droite avait à une époque profité à Nicolas Sarkosy, on peut se demander si pour Christian Estrosi  la stratégie ne sera pas plutôt profitable au FN. Les électeurs ne vont-ils pas préférer l'original à la copie ?

 

Les lignes s'estompent et la confusion est réelle, depuis les attentats du 13 novembre la campagne se résume à une surenchère de propositions sécuritaires.

 

La nièce de MLP a demandé cette semaine au 1er ministre un « contrôle aux frontières, le désarmement des banlieues, la fermeture des mosquées radicales et des organisations islamistes ». Le Maire de Nice lui a réclamé que « toutes les personnes fichées de S1 à S16 (le fichier des individus radicalisés) dans le département des Alpes-Maritimes soient assignées à résidence». 

 

La décision de prolongation de l'état d'urgence sous couvert d'un « Etat de choc » renforce aussi le jeu de l'extrême droite. Reprendre des propositions de MLP « fermeture des frontières, déchéance de nationalité » c'est participer à la normalisation des idées de l'extrême droite et offrir également à MLP une crédibilité et une stature de présidentiable.

 

Toutes ces mesures couplées à des politiques d'austérités ne font qu'aggraver une situation déjà critique et constituent une réelle entrave à la construction d'une société progressiste, égalitaire et humaniste souhaitée par tous.

 

Elections régionales paca 2015 : Attention danger !

 

Les départements de PACA sont avec ces élections régionales 2015 un vaste laboratoire d’unification des extrêmes droites françaises : Catholiques traditionalistes, identitaires, nationalistes, négationnistes, nostalgiques du IIIème Reich, composent les listes FN pour ces élections. 

 

Au-delà du programme du FN, tournant le dos à une économie solidaire et coopératrice et muselant la culture et les libertés par une saturation du sacré, les candidats frontistes incarnent de façon intrinsèque toutes les notions d’un néo fascisme.  Dans cette période  où la haine de l’autre et plus particulièrement celle que subissent les réfugiés, les musulmans et les Rroms augmentent de façon alarmante attisée par le FN, MMLP et ses amis sont un véritable danger pour la démocratie et la cohésion sociale de ce pays. 

 

VISA 13

 
Fichier attachéTaille
Dossier Pas une voix pour le FN en PACA.compressed.pdf920.1 Ko

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lors de l'AG annuelle de VISA du 9 décembre dernier, nous avons décidé de baisser les tarifs de vente du tome 2 à 5€ l'unité et jusqu'à 2€ pour les commandes supérieures à 500 exemplaires (voir tableau ci-après).

« Lumière sur mairies brunes » tome 2, c'est 236 pages et autant d'arguments contre l'extrême droite. Ce deuxième tome « lumière sur mairies brunes » couvre la période allant de juin 2015 à juin 2017. Il regorge d’informations sur les pratiques municipales plus ou moins radicales de l’extrême droite et illustre ainsi tous les reculs sociaux qu’elle provoque lorsqu'elle exerce le pouvoir.

Passez commande en l'adressant par courrier avec le chèque à : VISA 80-82 rue de Montreuil 75011 PARIS

Merci d'indiquer votre nom, adresse et téléphone.

Pour calculer le montant de votre commande avec les frais de port, consulter le tableau en fin d'article. Livraison gratuite sur Paris - Ile de France et PACA.

Il faut veiller à ce que le combat contre l'extrême droite ne passe pas après les luttes syndicales au prétexte qu'elle a été battue aux présidentielles et qu'elle n'a obtenue «que» 9 députés.

Il faut continuer de lutter, sans relâche et avec la même force, contre les politiques libérales, notre adversaire qui fait aussi monter le FN, et contre le fascisme, notre ennemi historique.

 

Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes - 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Les brochures de VISA

Cliquez sur une brochure pour voir les conditions de commande.

Epuisé mais téléchargeable
ci-dessus

Epuisé mais téléchargeable
ci-dessus

Epuisé mais téléchargeable
ci-dessus

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour nous contacter...

assovisabis@gmail.com

Les formations
proposées par VISA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"droites extrêmes" Blog Le Monde

Le virage sur l’aile est serré. Un peu moins de deux ans après les élections régionales de 2015, Olivier Bettati, qui menait la liste Front national dans les Alpes-Maritimes, assure aujourd’hui qu’il n’était à l’époque… qu’une « tête de liste divers droite » pour le...

09.11.2017 - 12:40

Fil d'informations RESF

Prochaines réunions du RESF13 - à Marseille : - Mercredi 18 avril de 16h à 18h : Réunion de fonctionnement RESF à Marseille à Mille Bâbords (61 rue Consolat 13001). attention horaire modifié - Mercredi 9 mai de 15h à 17h : permanence RESF à la MMDH (34 cours Julien, à Marseille 13006). À...
16.04.2018 - 08:00
PETITION DE SOUTIEN A LA FAMILLE BOUKHARI DE ROUVROY Kheira et Rédouane Boukhari sont arrivés en France à Charleville avec leurs fils Walid et Youssef en 2010. Ils vivaient chez le frère de Kheira en situation régulière depuis longtemps. Puis en 2014 la famille arrive à Rouvroy chez l'autre frère...
15.04.2018 - 13:37
1 - Maltraitance institutionnelle Télécharger 2018-04-12%20initiative%2094%20-%201%20-%20Maltraitance%20institutionnelle.mp3 ( 1.7 Mo ) 1 - Maltraitance institutionnelle Durée : 01:52 2 - Jeunes majeurs sans papiers Télécharger 2018-04-12%20initiative%2094%20-%202%20-%20Jeunes%20majeurs%20sans%...
14.04.2018 - 22:57
Avec Bruno Chevalier et Julie (Romeurope) Razvan (Arcueil) et Laure Palun (ANAFE) 1 – Intro et journal Il sera surtout question d'une mobilisation aux Ulis (91) Télécharger 2018-04-11%20RESF%20sur%20FPP%20471%20-%201%20-%20Intro%20et%20journal%20Aux%20Ulis.mp3 ( 5.9 Mo ) 1 – Intro et journal...
14.04.2018 - 17:07
14.04.2018 - 10:57
Parti de mon pays à l'âge de 16 ans, emmené par mon frère sans savoir pourquoi et où j'allais... je suis devenu MENUISIER. Je m'appelle Kanvaly. Je suis originaire de Côte d'Ivoire. Parti de mon pays à l'âge de 16 ans, emmené par mon frère sans savoir pourquoi et où j'allais. Six mois après un...
13.04.2018 - 21:06
Mon pays est en guerre. Quand l'armée française est intervenue au Mali en 2013, je n'avais pas 15 ans. Après l'Opération Serval qui devait mettre fin à l'occupation djihadiste, ce sont les militaires de l'ONU qui sont arrivés et les Français ont engagé l'Opération Barkhane pour traquer les...
13.04.2018 - 21:00
13.04.2018 - 20:32
« Les études, c'est le chemin le plus facile pour réussir. » Anonyme Chers lecteurs, Dans un premier temps, je souhaite partager avec vous l'image et la citation ci-dessus qui illustrent bien ma croyance, que j'ai décidé d'offrir au RESF ainsi qu'aux lecteurs. Pour moi, réussir ses études, c'est...
13.04.2018 - 20:53
La famille d'Erisa et Samuel est originaire d'Albanie. Elle est arrivée en France en 2016 avec deux enfants, Erisa, 6 ans, et Samuel, 4 ans. Ces enfants sont scolarisés à l'Ecole Gambetta (Bas Cenon) depuis 2017. L'Albanie n'est pas un pays sûr : une tentative d'enlèvement a eu lieu à l'encontre d'...
13.04.2018 - 12:30

DAL, GISTI, LDH, LOPPSI, dailleursnoussommesdici...

12.04.2018 - 15:37
11.04.2018 - 19:21
06.04.2018 - 16:27
06.04.2018 - 13:57
Cette tribune collective a été publiée par Libération le 18 avril 2018. À l'heure du débat sur la loi asile et immigration, la France doit respecter et protéger les droits de l'enfant. En 2017, plus de 300 mineurs ont été enfermés et ce chiffre ne cesse d'augmenter. Les centres de rétention...
gisti
19.04.2018 - 09:32
« Et de fait, rien peut-être ne rend plus sensible le formidable recul qu'a subi le monde depuis la Première Guerre mondiale que les restrictions apportées à la liberté de mouvement des hommes et, de façon générale, à leurs droits. Avant 1914, la terre avait appartenu à tous les hommes. Chacun...
gisti
19.04.2018 - 09:44
On the 18th of July 2017, 35 residents of Moria hotspot on Lesvos Island in Greece were arrested after a demonstration organised in the camp earlier in the day. Hundreds of the camps inhabitants took part in this protest against their inhumane living conditions. A few days later, Amnesty...
gisti
18.04.2018 - 11:25
Le 18 juillet 2017, 35 résidents du hotspot de Moria sur l'île de Lesbos en Grèce ont été arrêtés à la suite d'une manifestation organisée quelques heures plus tôt dans le camp et à laquelle plusieurs centaines d'exilés avaient participé pour protester contre leurs conditions de vie indignes et...
gisti
18.04.2018 - 11:25
Alors que s'ouvrent au Parlement les débats sur le projet de loi Collomb « pour une immigration maîtrisée et un droit d'asile effectif », nous vous invitons à une réunion publique d'information pour aborder : les changements apportés par ce texte à la réglementation actuelle les effets qu'aura...
gisti
16.04.2018 - 17:30
Les collectifs citoyens et les associations, nationales et locales, impliqués dans le processus des États Généraux des Migrations appellent les députés à rejeter le projet de loi Asile et Immigration discuté à partir du 16 avril, et à réfléchir d'urgence à une politique migratoire radicalement...
gisti
13.04.2018 - 10:08

COMMUNIQUÉ

Paris le 11 avril 2018

 

Droit Au Logement soutient depuis plusieurs années le combat contre le projet d’aéroport et l’occupation de la ZAD, et :

– Confirme que la plupart des expulsions en...

dal
12.04.2018 - 15:37

 

 COMMUNIQUE DAL Fédération  Paris le 11 avril 2018

 

Le DAL rend hommages à F’MURR...
dal
11.04.2018 - 19:21
signé à Sandhurst le 18 janvier 2018, entré en vigueur le 1er février 2018, publié par le décret n° 2018-263 du 11 avril 2018 Accords bilatéraux...
gisti
11.04.2018 - 13:23

COMMUNIQUÉ

Paris le 5 avril 2018

 

Analyse sommaire et survol du Projet de loi ELAN :

 ...

dal
06.04.2018 - 16:27
Le DAL salue la mémoire de Jacques Higelin, ce grand artiste, musicien, poète, ainsi que son engagement aux côtés des mal logés et des sans logis. On n’oubliera jamais Jacques en mars 93 chantant...
dal
06.04.2018 - 13:57

 

 

COMMUNIQUE Paris le  5 avril 2018

Piquet anti expulsion, 1ère victoire dans le 11e, mais une nouvelle expulsion par Paris Habitat menace dans le 20e: L’expulsion d’Anne-Marie par la RIVP programmée...
dal
05.04.2018 - 13:24
Le projet de loi Collomb « Pour une immigration maîtrisée et un droit d'asile effectif » avait été annoncé dès juillet 2017, dans le cadre d'un plan gouvernemental intitulé « Garantir le droit d'asile, mieux maîtriser les flux migratoires ». Quel que soit l'ordre des objectifs affichés, le texte...
gisti
05.04.2018 - 09:14
Discriminations: La Mairie refuse de déposer plainte.   Ce vendredi 30 mars se tenait le conseil municipal de Toulouse, parmi les affaires évoquées lors de celui-ci, l’affaire des discriminations chez Habitat Toulouse Métropole révélées par...
dal
04.04.2018 - 18:40

COMMUNIQUE Paris le 31 mars 2018  

Contre les expulsions, les fins d’hébergement … Pour le respect de la loi DALO et DAHO Des  locataires et des sans logis campent place de la République

 

...

dal
31.03.2018 - 17:08
Vendredi 23 mars, vers 9h, le campement situé Rue des Verrotières dans la Zone industrielle des Dunes a été détruit, une fois de plus. Il n'y avait pourtant, sur ce lieu-là, pas eu d'opération d'expulsion depuis plus d'un mois. Les exilé.e.s étaient installé.e.s dans des dizaines de tentes et...
gisti
30.03.2018 - 12:45

 

(à compléter!)

 

24/03GRENOBLE: départ  de l’arrêt de tram la Bruyère à 14h =>...

dal
29.03.2018 - 15:02

COMMUNIQUE Paris le 29 mars 2018

Ce matin, ENEDIS est venu couper l’énergie à 5 familles avec enfants, occupant des pavillon désaffectés appartenant à la DGAC (Administration de l’aviation civile sous tutelle du ministère de Mr HULOT), depuis...

dal
29.03.2018 - 15:01
Le 21 mars 2018, en Guadeloupe, la police aux frontières a refusé l'entrée sur le territoire à Carmen et 20 autres touristes vénézuéliens. Ils ont été maintenus en zone d'attente pendant quatre jours dans des conditions indignes et sans respect de leurs droits. À l'aéroport de Pointe à Pitre, la...
gisti
29.03.2018 - 12:33

COMMUNIQUÉ 28 mars 2018

Notre-Dame-des-Landes :  En l’état des procédures, l’expulsion violerait le droit à une défense et un débat ...
dal
29.03.2018 - 11:31

D'autres sites... d'autres luttes !

Associations
   ademonice - http://ademonice.free.fr/
   anafe - http://www.anafe.org/index.php
   prochoix - http://www.prochoix.org/cgi/blog/
   icare - http://www.icare.to/main.php?fr
   memorial98 - http://memorial98.over-blog.com/
   REFI - http://refi.over-blog.org
   syllepse - http://www.syllepse.net/
   Raslfront-Isère - http://www.raslfront-isere.org/blog/index-557584.html
   Collectif Justice et libertés - http://collectifjusticeetlibertes.blogspot.fr/
   Observatoire du confusionnisme politique - http://confusionnisme.info

Syndicats
   CGT Finances - http://www.finances.cgt.fr/
   fgte-cfdt - http://www.fgte-cfdt.org/
   sgen-cfdt - http://www.sgen-cfdt.org/actu/sommaire.php3
   snpespjj - http://snpespjj.fsu.fr/
   solidaires - http://solidaires.org/
   spasmet-meteo - http://spasmet-meteo.org/solidr/index.php
   Solidaires Finances Publiques- http://solidairesfinancespubliques.fr

International
   LabourNet.de Germany - http://www.labournet.de/
   trend onelinezeitung - http://www.trend.infopartisan.net/inhalt.html

Les archives de VISA


Le temps
où VISA
était en papier