Il appartient aux syndicats de porter les luttes contre le fascisme et l'idéologie d'extrême droite

Qui sommes nous ?

VISA est une association intersyndicale composée d’une cinquantaine de structures syndicales : la FSU et plusieurs de ses syndicats, l’Union Syndicale Solidaires et plusieurs de ses syndicats, des fédérations et des syndicats de la CGT, de la CFDT, de la CNT, de l’UNEF et le syndicat de la Magistrature.

Lire la suite...

 

En bref

... Vous avez encore des doutes ? Alors venez nombreux à Correns (83) le 31 janvier 2017 à 18h30 salle "la fraternelle" pour une soirée débat autour du film "La face cachée du nouveau Front National" et … vous ne serez pas déçus !    - Toujours la haine, toujours le mépris de la souffrance, toujours le refus de la fraternité, de la solidarité et de l’égalité entre tous les êtres humains.    - Refus de l’autre : Manifestation contre l’accueil des migrants dans les centres d’accueil (CAO) de Pierrefeu et de Tourves, Charte "Ma commune sans migrants".    - Mise à l’index des musulmans, des Roms, des étrangers fuyant les guerres, en leur reprochant d’abandonner leurs femmes et leurs enfants sous les bombes (1).    - Toujours le même programme : "la France aux Français".    Dans le Var, les mairies tenues par le FN, à Fréjus, Cogolin, Le Luc, agissent dans le...
"Syndicats aux ordres" ou "faites ce que je dis, pas ce que je fais" le drôle de point de vue des élus régionaux sur le syndicalisme. Suivre une plénière du Conseil régional, c'est long, plutôt rébarbatif, mais parfois instructif. Celle des 13 et 14 décembre 2016 nous a, en tous cas, éclairées-s sur la conception qu'ont certaines-s élues-s du mouvement social et des syndicats...   Le FN voudrait-il des syndicats à sa botte ? Depuis plusieurs années, la Région alloue des subventions à certaines confédérations syndicales. Comme toutes les subventions, ces dossiers sont instruits et contrôlés par des techniciens régionaux. Insuffisant pour le FN, qui souhaitait amender la délibération en ajoutant la phrase suivante : "le syndicat s'engage à respecter une totale neutralité politique et renonce à toute prise de position politico-électorale envers tous les partis politiques et leurs candidats. Si cette obligation n'est pas scrupuleusement...
Le collectif droits des femmes contre les extrêmes droites, dont VISA est membre, a sorti un tract à diffuser sans modération pour expliquer aux femmes que le FN est toujours leur ennemi !
Dans un tract appelant à manifester contre la venue de Marine Le Pen le 19 avril à Marseille, les deux syndicats dénoncent le volet judiciaire du programme de la cheffe du Front National. Un exemple à suivre pour d'autres branches où l'appel nécessaire à faire barrage au Front National ne sera que renforcé par une dénonciation concrète de ses projets pour les salarié-e-s et/ou usagers concerné-e-s.
À Charlottesville (Virginie), samedi 12 août, Heather Heyer, militante antiraciste, est morte, écrasée par un assassin néo-nazi, en manifestant contre le rassemblement “Unite The Right” organisé par l’extrême droite qui voulait honorer la mémoire d’un esclavagiste, le général Lee.  Ce meurtre d’aujourd’hui n’est pas isolé, c’est le dernier d’une longue liste d’agressions et crimes fascistes aux Etats-Unis, comme dans le reste du monde et notamment en Europe (France, Grèce, Espagne). Ce meurtre a suscité l’indignation quasi-générale, comme en France où même le FN, en quête de respectabilité, a été obligé de prendre ses distances avec le président Trump qui renvoie dos à dos néo-nazis et militant-es antiracistes, après en avoir fait un modèle.  Mais au-delà de ces condamnations morales de ce qui s’est passé « outre Atlantique » et qui serait « incompréhensible vu d’ici »,...

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander

 


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander

 


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS


Retrouvez VISA
sur Facebook

 

Des outils pour lutter
contre l'extrême droite

- Des livres

Les extrêmes droites en France
- édition Syllepse -
Par Jean Paul Gautier
 

 

Dictionnaire de l'extrême droite
- édition Larousse -
Collection "à présent"
 

 

Jacques Leclerq :
" dictionnaire de la mouvance droitiste
et nationale de 1945 à nos jours "

Michel Briganti, André Déchot et Jean-Paul Gautier
" LA GALAXIE DIEUDONNÉ "
Pour en finir avec les impostures.

Pour commander
Editions Syllepse

AUBE DORÉE. LE LIVRE NOIR DU PARTI NAZI GREC
Auteur: Psarras Dimitris

Pour commander
Editions Syllepse

- Des vidéos

"Aujourd'hui comme hier, combattre l'extrême droite"

Le documentaire "Aujourd’hui comme hier,
combattre l’extrême droite - Histoire croisée
du syndicalisme et de l’extrême droite"
a été réalisé par l'IHS-CGT, dans le cadre
de la campagne CGT-Solidaires-FSU-Unef-FIDL-UNL
« Combattre l’extrême droite, ses idées, ses pratiques »
initiée le 29 janvier 2014 à la Bourse du travail de Paris.
Ce documentaire de 11 minutes peut être utilisé dans
le cadre de formations, de débats, de réunions publiques
et permet de se réapproprier l'histoire de la lutte
antifasciste d'un point de vue syndical.

 

"LE FN aux affaires"

Une enquête menée dans deux villes du Var :
Fréjus et Cogolin, un an après les élections
municipales de 2014.

 

"Bassin miné"

un documentaire d’Edouard Mills-Affif,
qui suit la scène politique locale de Hénin-Beaumont
depuis plus de dix ans.

http://www.bassinmine.com/

Mains brunes sur la ville

Quand l’extrême droite est au pouvoir

MAINS BRUNES SUR LA VILLE – 90 min
Documentaire de Bernard Richard.

Pourquoi des citoyens accordent-ils leur confiance à l’extrême droite, et comment celle-ci se maintient-elle au pouvoir ?(doc tourné pendant la campagne des cantonales de 2011 à Orange et Bollène)

Pour organiser une projection : Tel : 06 25 52 76 74 - Mail : victor.fuvel@free.fr

Aube dorée, une affaire personnelle

Un doc sur le parti néonazi grec accessible gratuitement en ligne !
 

Le livre de Dīmī́trīs Psarrás 'Aube dorée: Le livre noir du parti nazi grec’ (éditions Syllepse), utile complément à ce documentaire peut être commandé (10 €) à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS.

Le programme de Marine Le Pen : un programme autoritaire au service des puissants

 
Le collectif unitaire de lutte contre l'extrême-droite et ses idées (l'UD CGT, l'Union Solidaires et la FSU font partie de ce collectif) s'est créé sur Nantes en janvier dernier. Il a appelé à manifester (près de 3000 personnes) lors de la venue de la Présidente du FN en février. Il organise une réunion-débat, le samedi 8 avril, sur le programme présidentiel de Marine Le Pen et, à cet effet, a diffusé ces derniers jours un 4 pages sur le programme frontiste. 
 
- Le programme de Marine Le Pen : Un programme autoritaire au service des puissants -
 
Samedi 8 avril, le Collectif organise une rencontre avec toutes celles et tous ceux qui considèrent qu’il faut lutter contre les idées d’extrême-droite, aujourd’hui cristallisées dans le programme de Marine Le Pen à la Présidentielle. Nous sommes persuadés, qu’ensemble, nous nous opposerons à cette imposture. Aucun terrain ne peut être déserté pour combattre les idées d’extrême-droite !
 
La victoire de Marine Le Pen, une perspective que nous refusons
Semaine après semaine, une chose apparaît certaine concernant les élections présidentielles de 2017 : la candidate de l'extrême-droite sera au deuxième tour de l'élection présidentielle. Face à une gauche divisée et affaiblie par son passage au gouvernement et une droite libérale et conservatrice déconsidérée par les affaires judiciaires frappant son candidat, on ne peut même plus exclure la perspective d'une victoire de Marine Le Pen, même si cette dernière est également rattrapée par la justice.
 
Ne pas se tromper de colère
Le Front National a progressé dans toutes les élections qui ont eu lieu depuis 2011 sur un discours articulant défense de la patrie et protection des acquis sociaux des plus démunis contre tout ce qui vient de l'étranger (la mondialisation, l'Europe, l'islam). Nous affirmons que derrière un discours prétendument « apaisée » et démagogique, on retrouve l'idéologie national-populiste qui structure l'extrême-droite française depuis plus d'un siècle et que la mise en application de cette idéologie, si, par malheur, Marine Le Pen parvenait au pouvoir d'Etat, entraînerait la mise en place d'un régime autoritaire, dur pour les salariés quelle que soit leur origine, comme l'a été le régime de Vichy entre 1940 et 1944. Nous appelons donc les milieux populaires, et l'ensemble des citoyens, en particulier la jeunesse, à ne pas se tromper de colère.
 
Ni rire, ni pleurer, déconstruire une imposture
Nous n'entendons pas considérer la campagne électorale seulement comme un spectacle dont Marine Le Pen serait l'un des guignols car derrière la comédie se joue des rapports de force qui pèseront sur les conditions de vie des classes populaires. Il n'est pas question non plus d'être des prophètes de malheur annonçant la catastrophe comme s'il s'agissait d'une punition divine, condition nécessaire d'une renaissance des forces de progrès. La montée du FN est résistible ne serait-ce que parce de larges secteurs de la population restent encore à l'écart de la lutte politique. Mais une des forces de l'actuelle direction du FN est bien d'avoir su incarner son idéologie dans des discours semblant épouser les besoins des milieux populaires et des classes moyennes. C'est pourquoi nous entendons contribuer, avec nos modestes moyens, à déconstruire ces discours c'est-à-dire démontrer leurs incohérences et leur lien avec une idéologie contraire à la république démocratique et hostile aux intérêts des salariés, des chômeurs et des précaires.
 
Un absent significatif du projet de Marine Le Pen : le pouvoir économique et financier
Les « 144 engagements » de Marine Le Pen mettent en avant les questions sociale et identitaire. La réponse xénophobe à la deuxième question, qui renvoie à l'idéologie profonde de l'extrême-droite, montre déjà que les promesses sociales du FN n'engagent que ceux qui y croient car elle a pour conséquence la division et donc l'affaiblissement des salariés. Mais le projet présidentiel de Marine Le Pen prend aussi son sens avec ce qui en est absent : rien n'y est dit sur le grand capital qui est pourtant responsable de la crise économique et sociale. La Finance n'est jamais attaquée dans les « 144 engagements » qui ne parlent pas non plus d'augmentation de salaire. Ce silence donne son sens au projet politique de Marine Le Pen.
 
-> Non, les immigré-e-s ne sont pas un problème !
 
Si le FN parle de « priorité nationale » au lieu de « préférence nationale » le but est le même : dresser les salarié-e-s français et immigrés les uns contre les autres, les empêcher de s'unir pour peser sur les choix économiques et sociaux. Appliquée à l'ensemble de la vie économique et sociale, « la priorité nationale » conduirait à un véritable apartheid à la française. Le FN désigne les étranger-e-s comme responsables de tous les maux. A la figure de l’immigré terroriste ou délinquant s'ajoute celle de l'immigré fardeau. Pour le FN « l’immigration est une source de coûts très importante ; elle est utilisée par le grand patronat pour peser à la baisse sur les salaires ». Il prétend réaliser des économies par « la priorité nationale en matière d’emplois, de logements et d’aides sociales ».
 
Les immigré-e-s seraient une charge ? Faux !
Toutes les études (sauf celle produite par le FN) démontrent que les immigré-e-s versent davantage au budget de l’État, sous forme d'impôts directs ou indirects, de cotisations, de taxes... qu'ils ne reçoivent en légitime protection sociale.
 
L’immigration ferait baisser les salaires des Français ? Faux ! 
Ce sont le chômage et la précarité qui font pression sur les salaires des immigré-e-s comme des français. Précarité que le FN veut renforcer en supprimant « la possibilité de régulariser des clandestins ».Le maintien des sans-papiers dans une zone de non-droit est un facteur d’abaissement des salaires, des garanties collectives et une arme pour un système orienté vers le profit.
 
Le FN ne serait plus raciste ? 
Le Pen déclare ne pas avoir de vision raciale du « peuple français ». Affirmation démentie par son programme : abolition du droit du sol, suppression de la double nationalité extra-européenne, suppression dans les faits de l’acquisition de la nationalité par mariage et du regroupement familial. Si le FN accédait au pouvoir, aucun « non-blanc » ne pourrait en réalité plus devenir français. Derrière la sémantique de communication, le FN est toujours un parti raciste !
 
-> Non, Marine Le Pen ne défend pas les droits des Femmes
 
Le Front National est représenté dans cette élection par une femme. Ce n’est pas pour autant que la candidature de Marine Le Pen peut représenter un quelconque espoir pour faire avancer les droits des femmes. Au contraire ! Pour le FN, la place des femmes est au foyer pour s’occuper des enfants. Le combat pour l'égalité des hommes et des femmes face à l'emploi est balayé d'un revers de la main, de même que la parité, qui serait selon le programme du FN « une  forme de racisme inversé ».
 
Autre droit fondamental conquis par les luttes des femmes, le droit à l’avortement : Marion Marechal-Le Pen, a décidé de couper les subventions aux plannings familiaux ! Si elle a pris ses distances quant à cette décision, Marine Le Pen a parlé en 2012 d' "avortement de confort". Quant au parti lui-même, il y a peu, il présentait l'avortement comme ... un "génocide anti-français".
 
Hostile au port du voile, le FN ferait-il à ce propos montre d'un combat pour la libération des femmes? En fait, sa position sur cette question vise, non pas à agir contre l’oppression sexiste, mais à discriminer les musulmanes. Ce n’est qu’un de ses arguments pour diffuser le poison raciste.
 
Enfin, il convient de juger sur pièces, c’est-à-dire sur les votes des députés FN. Systématiquement, ils ont voté contre les timides avancées du droit des femmes : l'abolition du système prostitutionnel ; la loi pour l'égalité réelle entre les femmes et les et les hommes ; la loi sur le harcèlement sexuel.
 
-> Non, Marine Le Pen ne défend pas une école démocratique !
 
L'école de Marine Le Pen ne change pas beaucoup par rapport à celle de son père. C'est une école qui supprime le collège unique et rétablit l'apprentissage à 14 ans (engagement 81), qui fait la promotion du "roman national" en en excluant les questions historiques qui "divisent" (engagement 97), qui ferme l'école sur elle-même (engagement 102) et en fait une caserne avec le port de l'uniforme (la seule nouveauté du projet !) et la restauration de l'autorité du maître (engagement 103). C'est aussi une école qui consacre l'existence d'écoles privées religieuses (engagement 11 sur la garantie à apporter à la "liberté de scolariser ses enfants") malgré toutes les professions de foi laïques et républicaines qui ne parviennent pas à ce principe de bon sens, comme dirait Marine Le Pen, "fonds publics à l'école publique, fonds privés à l'école privée".
 
Les "engagements" de Marine Le Pen sont dangereux pour l'école publique et ses agents comme pour les familles populaires car :
- ils reposent sur des mensonges lorsque la candidate d'extrême-droite propose de renforcer les apprentissages fondamentaux alors que ce renforcement est en cours depuis plusieurs années !
- ils visent à renforcer le tri social à l'école : la fin du collège unique c'est le retour à l'orientation-sélection dès la 5e voir dès la 6e et on sait à quels groupes sociaux appartiennent les enfants qui sont éjectés de la poursuite d'études générales : ce ne sont pas ceux des riches !
- ils visent à formater les esprits des enfants pour faciliter leur adhésion aux idées d'extrême-droite. Car qu'est-ce qui gêne tant Marine Le Pen dans le fait de discuter dans les classes, sur la base des travaux des historiens, de Vichy ou de la guerre d'Algérie si ce n'est que l'étude de ces périodes historiques montre que l'extrême-droite s'est toujours opposée aux principes d'égalité, de liberté et de fraternité ?
 
En réalité, la vision de l'école de Marine Le Pen est profondément réactionnaire, inspirée par la haine de la démocratisation de l'école de la République qui se développe depuis 1958. Certes, cette démocratisation connaît des difficultés mais l'application du programme scolaire de Marine Le Pen signifierait le retour à une école qui excluait du Savoir les classes populaires, exception faite de quelques rares « méritants » justifiant par leur existence même le caractère fondamentalement inégalitaire de l'école d'alors, celle de l’époque de la Troisième République, dont il n'y a pas à cultiver la nostalgie !
 
-> Non, Marine Le Pen ne défend pas les milieux populaires.
 
Apparemment, son programme semble défendre les intérêts des ouvriers et des employés : retraite à 60 ans avec 40 annuités de cotisation, retrait de la loi El Khomri, revalorisation du point d'indice pour les fonctionnaires, garantie du remboursement des soins... tout cela fait partie des 144 « engagements » de la candidate du FN. 
 
Mais trois raisons font que ces mesures n'ont pas la moindre chance d'être mises en place au cas où elle serait élue : aucun moyen n'est prévu pour financer ces mesures si ce n'est des fantasmes comme le coût de l'immigration qui serait alors stoppé (voir ci-dessous), une taxe de 3% sur les importations (comme si les autres pays ne prendraient pas en retour une taxe du même type), l'augmentation de la masse monétaire par une Banque de France redevenue indépendante après la sortie de l'euro (comme si cela ne conduirait pas à une hausse de l'inflation qui réduirait le pouvoir d'achat des salariés).
 
Le projet de Marine Le Pen est d'affaiblir les organisations de défense des travailleurs c'est-à-dire les syndicats représentatifs au profit de syndicats liés à son parti ou au patronat alors que les syndicats ont été les instruments qui ont permis aux salariés d'affirmer leur opposition à la loi El Khomri quand le FN se contentait de déclarations n'engageant à rien (et alors que ses deux députés à l'Assemblée Nationale affirmaient le contraire de ces déclarations). 
 
Il est incontestable que les salariés seront affaiblis si Marine Le Pen met en oeuvre le volet identitaire de son programme qui aggravera les discriminations envers les immigrés et leurs descendants du fait de l'application du principe de la « priorité nationale » et donc divisera les salariés.
 
Pour un avenir solidaire 
Contre l’extrême droite et ses idées
Réunion – Débats 
Samedi 8 avril 2017 à Nantes
14h Maison des Hommes et des Techniques (Machines de l’Ile)
 
Le Collectif contre l’extrême droite et ses idées veut agir dans la durée. La concurrence entre les victimes, si nombreuses dans ce système, et la crainte du déclassement individuel pour les plus fragiles, alimentent la désignation de boucs émissaires et la construction d’impasses présentées comme des solutions efficaces. 
 
La démocratie, les libertés publiques et privées, la citoyenneté s’en trouvent restreintes et menacés. La complaisance à l’égard, de Marine Le Pen, du Front National et des idées de l’extrême droite s’exprime trop souvent. Les comportements politiques contraires à l’intérêt général, la corruption, l’abus de pouvoir, l’évasion fiscale pour les riches sont des formes de violence qui alimentent une apparente cohérence du discours de l’extrême droite et les manipulations.
 
Le Front National et ses succursales, comme un caméléon tentent d’abuser nos concitoyens en perte de repères. Marine Le Pen recycle de vieilles obsessions:
- L’illusion sociale sans les syndicats contre les salariés -la chasse aux pensées « dissidentes » tout en intronisant le libéralisme économique à l’abri de barrières protectionnistes.
- La stigmatisation, la discrimination et la peur de celui qui vient d’ailleurs sont entretenues comme l’illusion de la préférence nationale.
 
Les idées d’extrême droite veulent faire croire que la vie commune entre toutes les personnes et groupes divers de notre pays ne serait plus possible. Ces idées divisent notre société. Ces idées conduisent au rejet de l’autre puis à la haine de l’autre. Ces idées sont dangereuses. 
 
Nous affirmons que l’apport de l’autre est une richesse pour toutes les sociétés. Nous affirmons qu’aujourd’hui comme hier, il n’y a pas d’autre solution que vouloir une société solidaire et ouverte sur le monde.
 
Le Collectif, qui souhaite s’élargir, sollicite les citoyen-nes, les associations, les syndicats, les mouvements et partis politiques qui luttent contre la banalisation et la complaisance à l’égard des idées d’extrême droite.
 
Toutes les générations s’y retrouvent pour encourager la mobilisation, l’émergence de contenus partagés nécessaires à la convergence des initiatives en saisissant les atouts de l’éducation populaire.
 
Nantes, avril 2017 
 
Contact : cuced44@gmail.com
 
Fichier attachéTaille
4pages_Nantes.pdf155.44 Ko

Brochure 2016 - Face au FN et à toute l'extrême droite, réponses et ripostes syndicales !
 

Parce qu'il est toujours nécessaire d'apporter des réponses syndicales face au FN et à toute l'extrême droite, VISA publie mi septembre un petit fascicule / argumentaire.

Vendu 2 euros, il sera disponible sur notre stand au village du livre de la fête de l'Humanité du 9 au 11 septembre et sur commande en écrivant, avec un chèque de règlement, à notre siège, 80-82 rue de Montreuil 75011 Paris.

Cet argumentaire est destiné aux militant-e-s syndicaux pour qu'ils puissent répondre encore plus facilement, exemples à l'appui, aux salarié-e-s qui se trompent de colère en s'apprêtant à voter FN en 2017.

Face à la montée régulière des scores électoraux du FN et contre la « lepénisation » des esprits, les postures morales sont aujourd'hui insuffisantes.

Il faut sans relâche contre argumenter les prises de positions « économiques et sociales »  du parti fasciste qu'est toujours le FN, illustrer par la mémoire des faits la continuité idéologique du FN assise sur le racisme, l'autoritarisme et le nationalisme, dénoncer les fausses solutions « nationales-sociales » préconisées par le FN, opposer aux slogans réducteurs du FN des analyses certes plus complexes mais néanmoins évidentes à comprendre et à faire comprendre.

Ce fascicule ne prétend pas apporter des réponses clefs en main à toutes les incursions de l'extrême droite sur le terrain social. C'est une boite à outils, un recueil d'expériences, un encouragement au travail syndical unitaire, un vaccin contre la résignation, un instrument pour le travail de proximité avec les salarié-e-s.

On y trouve l'analyse du positionnement du Fn sur la Loi travail, qui montre bien que ce parti va à l'encontre des intérêts des salarié-e-s. Un long chapitre est consacré aux orientations du Fn en matière d' Education Nationale, son dernier terrain de chasse. Dans la continuité du livre « Lumière sur mairies brunes », publié par VISA en 2015, la gestion municipale des villes gérées par l'extrême droite est passée au peigne fin, sur la période du premier semestre 2016. Et puisque les présidentielles 2017 sont dans le viseur des cadres du Fn, les premières annonces du programme électoral du parti fasciste sont décortiquées et assorties de réponses syndicales. Les analyser et les déconstruire sont essentiels dans l'intérêt des salarié-e-s, ce doit être une des priorités du mouvement syndical.

Mais ne perdons pas de vue que l'extrême droite aurait forcément moins d'audience si la situation économique et sociale était moins sclérosée par la crise du capitalisme financier et par le libéralisme arrogant.

Si le combat contre le fascisme doit être politique, syndical et associatif, il passe aussi par les mobilisations du monde du travail contre les politiques d'austérité et par la lutte contre les injustices.

Enfin, ce fascicule est illustré par les dernières affiches de VISA, à commander gratuitement et sans modération par mel : assovisabis@gmail.com

Passez commande dès maintenant en l'adressant par courrier et avec le chèque à : 

VISA 80-82 rue de Montreuil 75011 PARIS 

Tarif dégressif :€ jusqu'à 100 exemplaires, 1,50 € au delà. 

Notre premier livre « Le FN au travail » est toujours disponible au prix de 5 €. Relatant la période 1995 – 2002, il est malheureusement toujours d’actualité.

Notre brochure 2012 « Contre le programme du FN, un argumentaire syndical » est également toujours en vente.
Par contre, celle de 2010 « FN, le pire ennemi des salarié-es » est épuisée.
Vous pouvez également toujours commander " Barrage syndical antifasciste " paru en 2014.

 

Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes - 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Les brochures de VISA

Cliquez sur une brochure pour voir les conditions de commande.

Epuisé mais téléchargeable
ci-dessus

 

Epuisé mais téléchargeable
ci-dessus

Epuisé mais téléchargeable
ci-dessus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour nous contacter...

Les formations
proposées par VISA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"droites extrêmes" Blog Le Monde

01.09.2017 - 15:43

Jacques de Guillebon le jure : « Marion n’est pour rien dans cette entreprise. Ni au début, ni au milieu, ni à la fin. » Non, l’ancienne députée de Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen, qui s’est mise provisoirement en retrait de la vie politique, à 27 ans, n’a rien à...

01.09.2017 - 15:43

Fil d'informations RESF

18.09.2017 - 20:37
Monsieur le préfet de la Gironde, Dans notre école, une de nos élèves et ses deux frères n'ont plus de logement depuis le mois d'aout. C'est une famille d'origine géorgienne qui a été déboutée du droit d'asile. Actuellement, leurs conditions de vie sont extrêmement précaires et ils n'ont aucune...
18.09.2017 - 20:34
Arrivée de Serbie en juin 2010, Danijela AVDIJA, 27 ans, a fui une suite ininterrompue de malheurs. Elle vient au monde en 1990. C'est le début de la guerre en Serbie. En toile de fond des épurations ethniques et des déplacements de population, sa mère et Danijela subissent la violence d'un père,...
17.09.2017 - 20:09
La famille Mehmed, d'origine macédonienne, vit en France depuis plus de 8 ans. Les parents ont 3 enfants, dont 2 mineurs (leur enfant majeur est en attente d'une demande de régularisation) scolarisés à Fontaine (Isère). Alors qu'elle était logée en hôtel par la Direction départementale de la...
17.09.2017 - 20:13
La famille Mehmed, d'origine macédonienne, vit en France depuis plus de 8 ans. Les parents ont 3 enfants, dont 2 mineurs (leur enfant majeur est en attente d'une demande de régularisation) scolarisés à Fontaine (Isère). Alors qu'elle était logée en hôtel par la Direction départementale de la...
17.09.2017 - 20:21
septembre 2017, 12è rentrée scolaire pour le RESF de l'Aude auprès des enfants sans papiers et de leurs familles !!...toujours les mêmes combats !! Venez nombreux mercredi 20 septembre à 18h place Carnot à Carcassonne, participer au cercle de silence pour y exprimer votre soutien ..
16.09.2017 - 12:44
COLLECTIF DES HABITANTS DE LA CITÉ DE L'AIR À ATHIS MONS : NON À L'EXPULSION ! OUI A LA SCOLARISATION ! 150 personnes, dont près de 70 enfants, occupent par nécessité des pavillons vacants de la Cité de l'air à Athis Mons, à proximité de l'aéroport d'Orly. Ces maisons, vides depuis plus de 6 ans,...
15.09.2017 - 15:22
MIE, JIE, MNA : qu'importe les sigles , de plus en plus de jeunes et de très jeunes isolés étrangers sont victimes du repli politique et des coupes budgétaires qui s'abattent sur le "social " et la protection de l'enfance. Un 4 pages de luttes, les jeunes isolés relèvent la tête , quelques uns ,...
13.09.2017 - 17:58
Nous, soussignés, ne pouvons admettre les réponses apportées par la préfecture de l'Oise à la demande de titre de séjour d'une jeune femme noyonnaise, Olgha. Arrivée en France en février 2013, cette personne a été déboutée du droit d'asile alors qu'elle risquait d'être tuée en retournant dans son...
11.09.2017 - 21:15
MAR MOR DOIT RESTER avec NOUS ! Mar Mor est un jeune sénégalais scolarisé en classe de terminale CAP en section CMS (commerce multi spécialités) au LP Antoine de St Exupéry à Halluin. Arrivé en France l'an dernier, il a eu beaucoup de mal à faire reconnaître sa minorité et à obtenir la protection...
11.09.2017 - 18:42

DAL, GISTI, LDH, LOPPSI, dailleursnoussommesdici...

26.08.2017 - 14:13
https://blogs.mediapart.fr/les-invites-de-mediapart/blog/180917/la-justice-dans-les-tribunaux-pas-sur-le-tarmac Pour faire suite au projet de délocalisation d'une annexe du TGI de Bobigny à Roissy qui « est porteur de graves dérives et qu'il revient à mettre en place une justice d'exception pour...
gisti
18.09.2017 - 12:10
Session de 5 jours 35H, le 18 septembre 2017 - [Autres Formations]
gisti
18.09.2017 - 08:30

Julien Denormandie nous cache-t-il la vérité ? Le projet de décret “-5 euros” ne dit pas la même chose …

Julien Denormandie, secrétaire d’état au logement  nous annonce aujourd’hui dans le JDD “qu’aucun allocataire ne perdra un euro”...

dal
17.09.2017 - 17:56
Menace de grave régression des droits des locataires et des mal logés

Jeudi, le gouvernement présente les grande ligne de son projet de loi logement qui s’annonce brutal, tandis que les attaques sur les APL et le budget social du logement se précisent :

– Le “nouveau” bail Macron de...

dal
14.09.2017 - 14:51
Photos de Jean-Claude Saget: ici —— Contre les Jeux Olympiques et le Grand Paris de la spéculation tous et toutes à Bercy le 13 septembre 2017 !

Le 13 septembre prochain, le CIO (Comité...

dal
11.09.2017 - 08:10
Pas de marche arrière sur nos droits! Baisse des APL, casse du Code du Travail , de la protection sociale et de tous les droits, pour nous c’est non! Pour conquérir de nouveaux droits en gagnant...
dal
08.09.2017 - 16:31
  N’enterrez pas nos libertés !

 

L’état d’urgence a été renouvelé jusqu’à début novembre par le parlement. Or il a largement démontré...

dal
08.09.2017 - 16:32
L'état d'urgence a été renouvelé jusqu'à début novembre par le parlement. Or il a largement démontré son inefficacité contre les attentats. Il a été dévoyé contre les mouvements sociaux et les militant.e.s, contre les musulman.e.s ou supposés l'être, contre les migrant.e.s et leurs soutiens, contre...
gisti
08.09.2017 - 15:43
Le centre de premier accueil (CPA) a été mis en place à Paris en novembre 2016 afin de « mettre à l'abri » les exilé·e·s qui arrivent dans la capitale et d'éviter que ces personnes ne vivent dans des campements insalubres sur les trottoirs. Dès son ouverture, il a rapidement montré ses limites et...
gisti
04.09.2017 - 11:00
pris pour l'application des articles L.723-5 et L.752-3 du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile et définissant les modalités de l'examen médical prévu pour les personnes susceptibles de bénéficier, ou qui bénéficient, d'une protection au regard des risques de mutilation...
gisti
04.09.2017 - 07:25

COMMUNIQUE Paris le 3 septembre 2017  

Nadine Z. a réintégré son logement ! Mais d’autre personnes âgées sont menacées

Nadine Z. âgée de 85 ans, expulsée de son logement situé Quai de la Loire Paris 19e le 12 juillet dernier, est de retour...

dal
03.09.2017 - 17:18
Photos de Jean-Claude Saget: ici Photos de Serge d’Ignazio: ici    ...
dal
01.09.2017 - 10:37

Toulouse, 31 août 2017, 22h50

Les hébergés menacés d’être mis à la rue pour avoir demandé des garanties sur leurs condition d’hébergement Conférence de Presse ce vendredi 9H au CHUS La Ramée (231 Chemin Ramelet Moundi)

Après une journée d’...

dal
31.08.2017 - 11:14
Photos de Jean-Claude Saget: ici Le 30 août, bloquons le Medef

Le 30 août, le Medef tient son université d’été, dans laquelle il présentera au gouvernement ses nouvelles exigences, de plus en plus fortes....

dal
26.08.2017 - 14:13

COMMUNIQUE Paris le 25 août 2017

 

APL : On peut toujours stopper un coup de “rabot”, surtout que “c’est jamais intelligent ” Pour nos APL et le droit au logement, on commence dans la rue le 31 août !

 

Le chef du gouvernement a déclaré...

dal
25.08.2017 - 12:40
Le DAL lance la campagne “5 EUROS C’EST PAS RIEN! Baissez les loyers pas les APL !” sur les réseaux sociaux. Nous vous invitons à témoigner par écrit, vidéos, etc… racontez ce que c’est pour vous cinq euros de plus ou de moins dans le mois. Vous pouvez aussi utiliser le...
dal
23.08.2017 - 19:43

D'autres sites... d'autres luttes !

Associations
   ademonice - http://ademonice.free.fr/
   anafe - http://www.anafe.org/index.php
   prochoix - http://www.prochoix.org/cgi/blog/
   icare - http://www.icare.to/main.php?fr
   memorial98 - http://memorial98.over-blog.com/
   REFI - http://refi.over-blog.org
   syllepse - http://www.syllepse.net/
   Raslfront-Isère - http://www.raslfront-isere.org/blog/index-557584.html
   Collectif Justice et libertés - http://collectifjusticeetlibertes.blogspot.fr/
   Observatoire du confusionnisme politique - http://confusionnisme.info

Syndicats
   CGT Finances - http://www.finances.cgt.fr/
   fgte-cfdt - http://www.fgte-cfdt.org/
   sgen-cfdt - http://www.sgen-cfdt.org/actu/sommaire.php3
   snpespjj - http://snpespjj.fsu.fr/
   solidaires - http://solidaires.org/
   spasmet-meteo - http://spasmet-meteo.org/solidr/index.php
   Solidaires Finances Publiques- http://solidairesfinancespubliques.fr

International
   LabourNet.de Germany - http://www.labournet.de/
   trend onelinezeitung - http://www.trend.infopartisan.net/inhalt.html

Les archives de VISA


Le temps
où VISA
était en papier