Il appartient aux syndicats de porter les luttes contre le fascisme et l'idéologie d'extrême droite

Qui sommes nous ?

VISA est une association intersyndicale composée d’une cinquantaine de structures syndicales : la FSU et plusieurs de ses syndicats, l’Union Syndicale Solidaires et plusieurs de ses syndicats, des fédérations et des syndicats de la CGT, de la CFDT, de la CNT, de l’UNEF et le syndicat de la Magistrature.

Lire la suite...

 

En bref

Dans un tract appelant à manifester contre la venue de Marine Le Pen le 19 avril à Marseille, les deux syndicats dénoncent le volet judiciaire du programme de la cheffe du Front National. Un exemple à suivre pour d'autres branches où l'appel nécessaire à faire barrage au Front National ne sera que renforcé par une dénonciation concrète de ses projets pour les salarié-e-s et/ou usagers concerné-e-s.
À Charlottesville (Virginie), samedi 12 août, Heather Heyer, militante antiraciste, est morte, écrasée par un assassin néo-nazi, en manifestant contre le rassemblement “Unite The Right” organisé par l’extrême droite qui voulait honorer la mémoire d’un esclavagiste, le général Lee.  Ce meurtre d’aujourd’hui n’est pas isolé, c’est le dernier d’une longue liste d’agressions et crimes fascistes aux Etats-Unis, comme dans le reste du monde et notamment en Europe (France, Grèce, Espagne). Ce meurtre a suscité l’indignation quasi-générale, comme en France où même le FN, en quête de respectabilité, a été obligé de prendre ses distances avec le président Trump qui renvoie dos à dos néo-nazis et militant-es antiracistes, après en avoir fait un modèle.  Mais au-delà de ces condamnations morales de ce qui s’est passé « outre Atlantique » et qui serait « incompréhensible vu d’ici »,...
Le Syndicat National des Journalistes (SNJ), première organisation de la profession, tient à apporter son total soutien à Julie Hainaut. Cette journaliste subit depuis le 12 septembre un torrent de menaces et d’injures immondes, suite à la publication d’un article critique sur un bar dans l’hebdomadaire lyonnais Le Petit Bulletin.   Sous le titre « Lyon : une pute à nègres féministe veut détruire un bar à rhum ''colonialiste'', mobilisation ! », un organe qui se qualifie lui-même de « site le plus raciste de la fachosphère » n’hésite pas à la traiter de « femelle négrophile » ou de « hyène terroriste » avant de s’en prendre à la « vaginocratie négrophile », de demander l’adresse de cette consœur - une menace lourde de sens - et d’appeler à inonder son mail et son compte twitter.   Admettre qu’une journaliste professionnelle, qui n’a fait que son...
  La CGT 34 et l'UL de Beziers, avec Solidaires et FSU 34 viennent de lancer, avec les organisations féministes locales, une pétition appelant le préfet à retirer les affiches violentes et sexistes placardées partout par Robert Menard. Il semble en effet très important de construire un rapport de force en partant des habitant.es et salarié.es de Beziers et de sa région.   La répression va être rude, surtout pour la camarade de Beziers, il est donc essentiel que cette pétition fasse un tabac.   Une mise à jour ser faite au fur et à mesure pour annoncer les soutiens d'organisations ou d’élu.es.   Merci de signer et de diffuser cette pétition en cliquant ici
"Contre le racisme et la xénophobie, antifasciste tant qu’il le faudra". C’est l’un des chants que scandent, ce mardi depuis 8h, les personnes rassemblées contre le groupuscule identitaire la Ligue du Midi, jugé ce matin pour avoir saccagé, le 30 juin dernier, les locaux de l’association Réseau Accueil Insertion Hérault, une association qui aide les mineurs isolés, pour le compte du Département.   Suite à l’appel d’une quinzaine d’associations - dont la Section de Montpellier de la Ligue des Droits de l'Homme, Amnesty International, Esprit Libre 34, ou encore Sud Santé Sociaux / Solidaires - entre 70 et 80 personnes ont répondu présent à ce rassemblement, selon la Gendarmerie.   Pour Daniel Martin, directeur du Réseau accueil insertion Hérault (RAIH), il s'agit d'un "groupe identitaire, raciste bien évidemment, qui voulait s’attaquer au fait que notre association s’occupent de mineur isolés...

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander

 


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander

 


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Des affiches à télécharger
ou à commander


Ces affiches sont à télécharger
(pour insertion 
dans des journaux syndicaux, par exemple)
ou à commander gratuitement 

à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS


Retrouvez VISA
sur Facebook

 

Des outils pour lutter
contre l'extrême droite

- Des livres

Les extrêmes droites en France
- édition Syllepse -
Par Jean Paul Gautier
 

 

Dictionnaire de l'extrême droite
- édition Larousse -
Collection "à présent"
 

 

Jacques Leclerq :
" dictionnaire de la mouvance droitiste
et nationale de 1945 à nos jours "

Michel Briganti, André Déchot et Jean-Paul Gautier
" LA GALAXIE DIEUDONNÉ "
Pour en finir avec les impostures.

Pour commander
Editions Syllepse

AUBE DORÉE. LE LIVRE NOIR DU PARTI NAZI GREC
Auteur: Psarras Dimitris

Pour commander
Editions Syllepse

- Des vidéos

"Aujourd'hui comme hier, combattre l'extrême droite"

Le documentaire "Aujourd’hui comme hier,
combattre l’extrême droite - Histoire croisée
du syndicalisme et de l’extrême droite"
a été réalisé par l'IHS-CGT, dans le cadre
de la campagne CGT-Solidaires-FSU-Unef-FIDL-UNL
« Combattre l’extrême droite, ses idées, ses pratiques »
initiée le 29 janvier 2014 à la Bourse du travail de Paris.
Ce documentaire de 11 minutes peut être utilisé dans
le cadre de formations, de débats, de réunions publiques
et permet de se réapproprier l'histoire de la lutte
antifasciste d'un point de vue syndical.

 

"LE FN aux affaires"

Une enquête menée dans deux villes du Var :
Fréjus et Cogolin, un an après les élections
municipales de 2014.

 

"Bassin miné"

un documentaire d’Edouard Mills-Affif,
qui suit la scène politique locale de Hénin-Beaumont
depuis plus de dix ans.

http://www.bassinmine.com/

Mains brunes sur la ville

Quand l’extrême droite est au pouvoir

MAINS BRUNES SUR LA VILLE – 90 min
Documentaire de Bernard Richard.

Pourquoi des citoyens accordent-ils leur confiance à l’extrême droite, et comment celle-ci se maintient-elle au pouvoir ?(doc tourné pendant la campagne des cantonales de 2011 à Orange et Bollène)

Pour organiser une projection : Tel : 06 25 52 76 74 - Mail : victor.fuvel@free.fr

Aube dorée, une affaire personnelle

Un doc sur le parti néonazi grec accessible gratuitement en ligne !
 

Le livre de Dīmī́trīs Psarrás 'Aube dorée: Le livre noir du parti nazi grec’ (éditions Syllepse), utile complément à ce documentaire peut être commandé (10 €) à VISA 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS.

9 Flashs VISA contre programme Fn 2017

FN et immigration, FN et ecole, FN et agriculteurs, FN et les 35h, les retraites, la Loi travail, la rose épée du FN, FN et Santé, FN et Libertés, FN et logement social, FN et fiscalité... Afin de favoriser les expressions syndicales contre le programme antisocial du Front National pour les élections présidentielles et législatives, les signataires de « l'appel pour l'unité syndicale face à l'extrême droite » ont demandé à VISA de rédiger plusieurs « flashs contre programme Fn 2017 », à reproduire sans modération dans les journaux, tracts et sites syndicaux.

Flash VISA n°9 : 

FN et immigration : mensonges sur mensonges !

 

Ces derniers mois, le FN aura habitué le public aux mensonges ; le journal « Le Monde » en a relevé 19 lors du débat télévisé qui l’opposait à Emmanuel Macron, mercredi 3 mai 2017. Et même sur son thème de prédilection, l’immigration (présentée comme la principale source des maux du pays), le FN ment.

Dans son programme présidentiel, le Front national propose de réduire le nombre de titres de séjour délivrés annuellement à 10.000. Aujourd’hui, ils sont environ 200.000, une grandeur d’ordre invariable depuis les quinze dernières années et comprennent des situations extrêmement différentes : étudiant/e/s, réfugiés politiques «statutaires», conjoints de Français/Françaises, bénéficiaires du regroupement familial…

Sans rompre avec la plupart de ses engagements internationaux, découlant de la Convention de Genève de 1951 ou de la Convention européenne des droits de l’homme, il serait impossible à la France d’effectuer une telle réduction de 95 %, qui conduirait par ailleurs à méconnaître gravement les droits fondamentaux garantis à tous les êtres humains.

Tout au cours de cette campagne, le FN n’a cessé de mentir sur l'immigration comme le montre ce petit florilège.

Marine Le Pen, le 9 février dans L'Emission politique sur France 2  :Si je suis élue, la naturalisation par mariage ne sera plus automatique ... C'est faux parce que ça n'est pas automatique, de toute façon, mais soumis à des conditions : quatre ans de séjour régulier en France, communauté de vie non interrompue avec l'époux / épouse de nationalité française, bonne connaissance de la langue française.

Marine Le Pen, toujours le 9 février : Elle interdira la double nationalité ; en prétendant que ce serait déjà le cas ailleurs : Ce qui est faux (au contraire, la double nationalité est autorisée en Allemagne depuis 2000 ; elle ne l'était pas auparavant). Elle reste en revanche interdite dans certains pays, notamment la Chine.

David Rachline (directeur de campagne de Marine Le Pen) le vendredi 31 mars dans l'émission Bourdin direct, en défendant l'idée d'introduire la préférence nationale : Il est logique que lorsque l’on est français, on soit prioritaire dans son pays. Ça nous paraît logique et c’est le cas dans beaucoup de pays. Le journaliste l'interroge : Quels pays ?, dites-moi parce que je suis allé regarder et je n’ai pas trouvé.

Réponse du dirigeant FN : Mais il y en a un certain nombre. Je crois que le Maroc fait cela, il y en a beaucoup d’autres. C'est faux : le Maroc, précisément, a déclenché une opération de régularisation des sans papiers en 2013, et une autre début 2017.Dans les pays de l'Union européenne, la préférence nationale est de toute façon interdite tant que le droit de l'UE s'applique.

Nicolas Bay, secrétaire général du FN le 14 février sur BFM TV : Bien sûr que tous les immigrés ne sont pas des terroristes, en revanche tous les terroristes sont des immigrés. C'est faux : sur les 22 djihadistes ayant commis des attentats terroristes en France depuis 2012, 15 avaient la nationalité français et 13 étaient nés en France.

Florian Philippot, le 7 février sur BFM TV, propose une taxe que chaque employeur devrait verser pour l'emploi d'un travailleur de nationalité étrangère. « Si une entreprise veut se payer un salarié étranger, elle y mettra les moyens. Ce sera pas interdit, elle y mettra les moyens. Je vous signale que le gouvernement britannique a ce projet également dans les tiroirs, exactement le même projet. » Ceci est faux : Rien de tel n'est prévu au Royaume Uni, mais uniquement une taxe pour la délivrance d'un visa, lors de « l'introduction » d'un travailleur sur un emploi hautement qualifié. Ce qui existe déjà en France - la taxe OFII (Office français de l'immigration et de l'intégration), mais qui n'a rien à voir avec ce que demande le FN.

 

Flash VISA n°8 :

Non, Marine Le Pen ne défend pas une école démocratique !

L'école de Marine Le Pen ne change pas beaucoup par rapport à celle de son père.

C'est une école qui supprime le collège unique et rétablit l'apprentissage à 14 ans (engagement 81), qui fait la promotion du "roman national" en en excluant les questions historiques qui "divisent" (engagement 97), qui ferme l'école sur elle-même (engagement 102) et en fait une caserne avec le port de l'uniforme (la seule nouveauté du projet!) et la restauration de l'autorité du maître (engagement 103). C'est aussi une école qui consacre l'existence d'écoles privées religieuses (engagement 11 sur la garantie à apporter à la "liberté de scolariser ses enfants") malgré toutes les professions de foi laïques et républicaines qui ne parviennent pas à ce principe de bon sens, comme dirait Marine Le Pen, "fonds publics à l'école publique, fonds privés à l'école privée".

Les "engagements" de Marine Le Pen sont dangereux pour l'école publique et ses agents comme pour les familles populaires car:

    - ils reposent sur des mensonges lorsque la candidate d'extrême-droite propose de renforcer les apprentissages fondamentaux alors que ce renforcement est en cours depuis plusieurs années!

    - ils visent à renforcer le tri social à l'école: la fin du collège unique c'est le retour à l'orientation-sélection dès la 5e voir dès la 6e (voir les propositions du collectif Racine, membre du Rassemblement Bleu Marine) et on sait à quels groupes sociaux appartiennent les enfants qui sont éjectés de la poursuite d'études générales: ce ne sont pas ceux des riches!

    - ils visent  à formater les esprits des enfants pour faciliter leur adhésion aux idées d'extrême-droite. Car qu'est-ce qui gêne tant Marine Le Pen dans le fait de discuter dans les classes, sur la base des travaux des historiens, de Vichy ou de la guerre d'Algérie si ce n'est que l'étude de ces périodes historiques montre  que l'extrême-droite s'est toujours opposée aux principes d'égalité, de liberté et de fraternité ?

En réalité, la vision de l'école de Marine Le Pen est profondément réactionnaire, inspirée par la haine de la démocratisation de l'école de la République qui se développe depuis 1958. Certes, cette démocratisation connaît des difficultés mais l'application du programme scolaire de Marine Le Pen signifierait le retour à une école qui excluait du Savoir les classes populaires, exception faite de quelques rares « méritants » justifiant par leur existence même le caractère fondamentalement inégalitaire de l'école d'alors, celle de la Troisième République, dont il n'y a pas à cultiver la nostalgie !

 

Flash VISA n°7 : 

FN et agriculteurs : le loup dans la bergerie

 

Historiquement, les agriculteurs représentent un électorat, traditionnellement, très ancré massivement à droite. Le poids de la FNSEA y est pour beaucoup. Mais aujourd’hui, le monde rural est dans une telle détresse qu’il se laisse tenter et bercer par les sirènes du FN !
 
Comment soutenir l'orientation de l'Etat et des collectivités vers des produits français, alors qu'aujourd'hui, cette disposition est interdite par la législation européenne sur la concurrence ? Comment transformer la PAC (Politique agricole commune) en PAF (Politique agricole française), alors que la France est la première bénéficiaire avec près de 10 milliards d'euros d'aide directe ? Comment mettre en avant une agriculture écologique… et, dans le même temps, souhaiter le maintien d'une centrale nucléaire à bout de souffle et obsolète ? Comment tout à la fois parler de principe de précaution et proposer « la simplification des procédures et des contrôles » à seule fin d’économie budgétaire ?
 
A toutes ces questions, le FN a une réponse magique : la sortie de l’Union Européenne et le retour au franc… qui ruinerait les économies des petits agriculteurs. Marine Le Pen se garde bien de dénoncer les méfaits de l’agrobusiness et du racket des banques 'prêteuses' aux agriculteurs, qui, avec ou sans l’UE continueront à étrangler les petites et moyennes exploitations.
 
Alors que les traités de libre échange (TAFTA, CETA etc.) étaient en débat au Parlement européen,  le FN, se clamant « la force motrice du débat public », a confirmé (en brillant par son absence) son refus de s'y opposer réellement. Il ne manque pas une occasion de déclarer son hostilité au CETA, mais pour de simples motivations europhobes et liées à des replis identitaires.
 
Il faut simplifier et améliorer le quotidien des agriculteurs, mais le FN, dans son programme,  ne propose que le « patriotisme agricole »  pour sauver et soutenir le modèle français des exploitations familiales. L'installation des jeunes agriculteurs à coup de défiscalisation est uniquement une idée pour séduire, car la principale revendication des agriculteurs est bien de vivre de son travail et non de subventions ...
 
Taxer l'importation des produits agricoles et alimentaires qui ne respectent pas les normes de production française, sans s’en prendre aux marges des intermédiaires et des grandes surfaces, ne fera qu'augmenter les prix de ces importations au détriment encore des plus pauvres.
 
Marine Le Pen met aussi en avant  le bien être animal. Pour mieux enjôler les associations de défense de la cause animale (et contre l’abattage rituel, bien sûr), il faut se montrer aimant envers les animaux. Dans le même temps, son parti fait les yeux doux à certaines associations radicales de chasseurs qui militent pour l’extension maximale des périodes ouvertes à la chasse, sans parler des ardents défenseurs de la corrida (Ménard, Collard, etc).  
 
Les agriculteurs peuvent être, à l’occasion de campagnes électorales, victimes de démagogues qui viennent caresser le dos des vaches au Salon de l’Agriculture, tout en leur faisant de belles promesses vite oubliées. Le FN et sa candidate font la même chose avec en prime des coups de menton chauvins et nationalistes. On a vu tout au long du 20ème siècle où cela avait mené, et les paysans en ont payé un lourd tribut. A bon entendeur, salut !
  
DANS LES CAMPAGNES COMME A LA VILLE : PAS UNE VOIX POUR LE FN !
 

Flash VISA n°6 : 

Les 35h, les retraites, la Loi travail : l'attrape-couillon du FN

Qui propose pour les présidentielles de 2017 de :
-> « Fixer l’âge légal de la retraite à 60 ans avec 40 annuités de cotisations pour percevoir une retraite pleine. »
-> « Retirer la loi travail (dite loi El Khomri). »
-> « Maintenir la durée légale hebdomadaire du travail à 35 heures. »
 
Cherchez bien. Vous ne voyez pas ? C’est Marine Le Pen
Quoi ! le FN serait en fait du côté des travailleurs ? On nous aurait menti ? ... Pas si vite.
 
Comme toujours derrière les phrases ronflantes, têtes de gondole, se cachent de réelles attaques contre les salariés.
Reprenons : 
 
Maintenir la durée légale hebdomadaire du travail à 35 heures, c’est la proposition n° 63. Sauf que dans la même proposition il est prévu : « d’autoriser la négociation sur l’allongement du temps de travail…au niveau des branches professionnelles et à condition d’une compensation salariale intégrale ». En clair, si la négociation aboutit on peut travailler plus de 35h par semaine sans être payé en heures supplémentaires, exactement comme dans la loi travail.
 
Justement la proposition n° 53 prévoit de retirer la loi El Khomri. Sauf que on maintient le renversement de la hiérarchie des normes puisque l’accord de branche peut être plus défavorable que la loi. Alors pourquoi la supprimer ? Eh bien parce que la mobilisation des salariés si elle n’a pas permis de faire échec à la loi à néanmoins contraint le gouvernement à lâcher certaines compensations comme le compte individuel d’activité qui d’après la proposition n° 44 de Marine Le Pen serait supprimée. 
 
Mais plus grave, La proposition n° 10 envisage tout simplement « d’instaurer une véritable liberté syndicale par la suppression du monopole de représentativité syndicale ». Du coup si les syndicats ne sont plus représentatifs avec qui le patronat va-t-il négocier au niveau de la branche ? Des salariés choisis par lui ? D’autres officines ? Dans son programme de 2012 le Front national prévoyait : « Une grande réforme des syndicats sera mise en œuvre avec comme objectif principal d’assurer une meilleure représentation des salariés. » Bref une fois les syndicats liquidés il sera facile d’installer des structures proches du nouveau pouvoir où se retrouverons salariés et employeurs français et qui seront toutes disposées à négocier les allongements de temps de travail, voire pire.
 
Enfin que penser du retour à la retraite à 60 ans avec 40 annuités de cotisations. Rien n’est précisé dans les 144 propositions mais toujours dans le programme de 2012 il était indiqué au regard de cette proposition : « mais si malgré de fortes économies à faire sur les dépenses néfastes de l’état, le système de retraite reste fragile et en danger, alors les français accepteront les sacrifices qu’on leur demandera en augmentant la durée des cotisations ». En clair, le FN est prêt à abandonner cette proposition dès qu’il arrivera au pouvoir.
 
Donc non le FN n’est pas passé du côté des travailleurs. Toutes ces phrases ronflantes sont des attrapes-couillons.
Le FN ment
Le Fn ment
Le FN est … l’ennemi des salariés (tant pis pour la rime).
 
Pour les élections présidentielles et législatives de 2017, aux premiers comme aux deuxièmes tours, une exigence démocratique et historique s’impose : PAS UNE SEULE VOIX POUR MARINE LE PEN ET LE FN !
 

Flash VISA n°5 :

La rose épée du Fn

La campagne présidentielle de Marine Le Pen avance masquée  et mensongère : ce n'est pas le Front National, c'est un parti républicain ;  ce n'est pas l'héritière Le Pen, c'est la souriante Marine ;  ce n'est pas l'extrême droite, c'est la France apaisée, ce n'est pas au nom de la tradition autoritaire et conservatrice, c'est au nom du peuple...

Disparue la flamme tricolore, directement héritée des néo fascistes du MSI italien. Place au nouveau logo de la campagne, la rose bleue.  Marine Le Pen assure l'avoir choisi ‘d'instinct, comme une évidence’ car ‘la rose bleue, dans le langage des fleurs, c'est rendre possible l'impossible’.

Simple logo ? Certainement pas. Tout le projet politique du nouveau FN peut se lire dans ce motif : une rose, bleue, sans épines, acérée, horizontale…

Une rose bleue : captation évidente de la rose du PS, mais repeinte dans la couleur des partis de droite.

Ce logo, désormais seule référence de la campagne mariniste, n’a pour fonction que de brouiller encore plus les traditionnels identifiants des partis que le FN a pour habitude de confondre dans le sigle UMPS.

Interprétation revendiquée par l'équipe de campagne : « Les gens peuvent voir dans la rose un symbole de la gauche et dans le bleu un symbole de la droite... Et c'est le sens du projet politique de Marine Le Pen ».

Une rose sans épines ? C'est ce que tente de vendre le FN dans sa communication récente : «  un logo gentiment transgressif ». Oublié le parti d'extrême droite, raciste, violent et négationniste. Il se présente désormais comme un parti démocratique, œuvrant pour une France apaisée…

Mais le motif est clair : c'est une rose en forme de dague ou de fleuret, une rose offensive, présentée à l'horizontale, en position d'attaque. Une rose épée, une lame aiguisée par la haine...

Et c'est bien sûr le rappel des valeurs de la Vieille France, et les renvois sont multiples : la rose et le bleu de la vierge Marie ; la rose d'or et l'estoc donné par le pape aux grands de ce monde ; le bleu des rois de France ; la canne épée des Croix de Feu en 1934…  un signal donné à l'électorat ultra réactionnaire qui reste le socle du FN.

Ce logo est tout sauf apaisé. Le FN est en campagne, une campagne agressive qu'il veut gagner à tout prix, à n'importe quel prix, et ce prix, c'est le peuple qui le paiera... Très cher.

Pour les élections présidentielles et législatives de 2017, aux premiers comme aux deuxièmes tours, une exigence démocratique et historique s’impose : PAS UNE SEULE VOIX POUR MARINE LE PEN ET LE FN !

 

Flash VISA n°4 :

Fn et Santé : Des propositions cancérigènes pour un racisme viral !

Visa a analysé les 144 propositions du parti lepéniste publiées le 4 février pour les présidentielles, notamment celles portant sur la santé.

C'est dans le chapitre IV « Une France juste » que se trouvent les propositions n° 65 à 73 du Fn sur le thème « Protégeons à 100% la santé des Français ».

Évidemment, avec le Fn au pouvoir, les étrangers seront exclus de l'accès aux soins et même de l'accès aux emplois de la santé.

La santé pour les Français et par des Français :

  • Garantir la sécurité sociale pour tous les Français (lire « QUE pour les Français »). Pour y parvenir, le Fn ne dit rien sur le financement du système, sauf des banalités sur « la simplification de l'administration », sur « la lutte contre la gabegie financière » et sur « des économies durables » (proposition n°65). Ces propos uniquement incantatoires ne masqueraient ils pas une véritable absence de programme et de réflexions sur la politique de santé ?

  • Suppression de l'Aide Médicale d’État (ce qui pourrait créer un risque sanitaire majeur) et création d'une carte vitale biométrique fusionnée avec le titre d'identité (proposition n°71). Identité Française, à n'en pas douter... Pourtant, les électeurs du Fn sont bien content de pouvoir se faire soigner lorsqu'ils voyagent à l'étranger !

  • Empêcher le recours massifs aux médecins étrangers (proposition n°66). Ou quand il est préférable de ne pas se soigner plutôt que d'être guéri par un étranger...

  • Déductions de charges pour les médecins retraités qui pourront continuer d'exercer (proposition n°67). Cette mesure vise à franchouilliser le corps médical, quitte à le conserver dans le formol...

  • Réserver le 5ème risque (dépendance) aux seuls Français (proposition n°69).

Le Fn, médecin malgré lui ?

Les propositions n°68, 70, 72 et 73 caractérisent bien l'une des maladies du Fn, « l'incantationnite aiguë » :

  • Maintenir les hôpitaux de proximité, mais tout en précisant « au maximum » sans justifier pourquoi certains ne le seraient pas.

  • Augmenter les effectifs de la fonction publique hospitalière, mais sans dire de combien, ni de quelles professions.

  • Baisser le prix des médicaments coûteux, mais en les remplaçant par des génériques, pas en luttant contre les marges scandaleuses des laboratoires.

  • Protéger la complémentarité du double système de santé public et libéral. Pourquoi, comment, la protéger de qui ?...

  • Réorganiser et clarifier le rôle et les obligations des agences de sécurité sanitaire et alimentaire et assurer leur indépendance. Pourquoi, comment ? Est-ce pour interdire la nourriture Halal, la phobie du Fn ? A ce sujet d'ailleurs,Wallerand de Saint Just, trésorier du Front National, a encore réitéré en octobre 2015 l'un des plus gros mensonges véhiculé par le Fn : « d’après un rapport de la Chambre d’agriculture d’Ile-de-France, l’intégralité de la viande abattue dans notre région l’est selon le rite halal. C’est un véritable danger sanitaire. »

Pour les élections présidentielles et législatives de 2017, aux premiers comme aux deuxièmes tours, une exigence sanitaire et sociale s’impose : PAS UNE SEULE VOIX POUR MARINE LE PEN ET LE FN !

 

Flash VISA n°3 :

Nos libertés en berne avec le Fn, nos libertés en ruine avec Marine !

Dans le chapitre « Refaire de la France un pays de libertés » de ses 144 engagements pour la Présidentielle, Marine Le Pen parle des associations et des syndicats.

Elle annonce dans sa mesure n°10 qu’elle veut respecter le droit d’association « dans les seules limites exigées par l’ordre public ». C’est quoi l’ordre public ? On a vu dans de trop nombreux régimes que c’était extensible et pouvait entraîner tous les abus !

Elle en donne déjà un avant goût en réclamant l’interdiction des manifestations contre les violences policières. On peut donc s’attendre à des interdictions en série de tout ce qui pourrait contrarier son « ordre ».

Elle dit qu'elle veut instaurer « la liberté syndicale » et abolir le « monopole de représentativité ». Mais aujourd'hui, la liberté syndicale existe, même si elle demeure perfectible, et avec la Loi de 2010, dite de modernisation du dialogue social, le monopole de représentativité issu de « l'attitude des syndicats pendant l'occupation nazie » a disparu,tenant compte de l’évolution du pluralisme syndical dans notre pays. Ne cherche-t-elle pas plutôt à ouvrir la porte à des syndicats corporatistes (style charte du travail sous Pétain...) qui seraient « plus à même de rentrer dans des logiques de concertation constructive sans recourir au rapport de forces (grève, manifestation) » comme c'est écrit dans son programme de 2012, ou à des faux syndicats appendices du FN, comme dans les années 90 ?

Et en plus elle veut « moraliser la vie syndicale » en mettant leurs finances « sous contrôle public », ce qui veut dire des syndicats sous la tutelle de l’Etat ! Ça ne vous rappelle pas de mauvais souvenirs... ?

Elle déclare, dans sa mesure n°7, sous prétexte de « garantir la liberté d’expression », qu’elle va faciliter les procédures pour « faire reconnaître la diffamation et les injures » : pour cela on peut lui faire confiance, le FN est spécialiste des procès en diffamation visant à faire payer et à asphyxier ainsi les opposants qui le critiquent. Ce qu’elle nous garantit donc, c’est une lutte sans merci contre la liberté d’expression !

La soi-disant représentante du peuple, qui détourne l’argent public à Bruxelles, veut aussi nous voler nos libertés. Pour les élections présidentielles et législatives de 2017, aux premiers comme aux deuxièmes tours, une exigence démocratique s’impose : PAS UNE SEULE VOIX POUR MARINE LE PEN ET LE FN !

 

Flash VISA n°2 :

FN et logement (anti)social

Visa a analysé les 144 propositions du parti lepéniste publiées le 4 février pour les présidentielles, notamment celles portant sur le logement social.

A l'heure d'une grave crise du logement en France qui voit près de 15 millions de personnes touchées par le mal-logement, selon la Fondation Abbé-Pierre, et plus de 140 000 SDF, le FN ne trouve rien de mieux que de proposer en tout 1er lieu de ne plus dédier de ministère à cette seule question. En effet, dans sa mesure 139, le FN propose de : « regrouper en un seul ministère l'aménagement du territoire, les transports et logement ».

Si dans son programme de 2012  le FN dénonçait clairement la loi SRU (obligation pour les communes de plus de 3500 habitants d'avoir 25% de logement sociaux ) cette référence n’apparaît plus explicitement dans les 144 mesures de 2017. Il faut maintenant lire entre les lignes et se référer à sa mesure 143 qui parle de « rationaliser et simplifier les normes d'urbanisme et de construction » . Et pour s'en convaincre c'est du côté des déclarations des élus et responsables FN qu'il faut aller chercher. En juin 2016, Marion Maréchal le Pen fustigeait cette loi dans une intervention à l'Assemblée Nationale intitulée « Loi SRU: un impôt déguisé pénalisant les petites communes rurales. ».

En avril 2016, c'est David Rachline, directeur de campagne de MLP, qui déclarait que : « Cette mainmise de l’Etat sur l’accès au logement mais aussi sur le nombre et le mode de répartition de ces logements dans les villes […] enlève aux maires la responsabilité en matière d’aménagement de leur territoire et de politique communale de logement... ». C'est clair, pour le FN les maires doivent avoir le droit de ne pas proposer de logements sociaux aux plus démunis et de s'assurer ainsi de la composition sociale de leur commune ! Le FN cherche tout simplement à se débarrasser progressivement du parc public de logement social, au profit du privé, et propose en toute logique, avec sa mesure 140,  d' « améliorer les conditions de rachat par les locataires de leur logement social pour parvenir à 1% du parc HLM chaque année ».

Le FN met en avant quelques propositions incantatoires et non chiffrées que l'on retrouve dans la mesure 141, comme la baisse de la taxe d'habitation pour les plus modestes, la pérennisation des APL, la création d'une « protection-logement-jeunes » etc. Cependant, il ne fait aucun doute que ces mesures ne parviendront jamais à compenser une diminution drastique du parc de logement public et social. En clair l'Etat donnera quelques « aides » de façade aux populations modestes qui devront, elles, se débrouiller avec les agences privées pour pouvoir se loger !

Enfin, la mesure 142 du programme présidentiel du FN pour 2017 vient nous rappeler, si des fois nous l'avions oublié, que le FN est bel et bien un parti raciste qui oppose les misères et les populations entre elles. Celle-ci précise qu'il faut « réserver prioritairement aux français l'attribution du logement social. ».

Et le FN qui n'hésite évidemment pas à se servir des migrants et des réfugiés comme boucs émissaires de la crise du logement !

Pour les élections présidentielles et législatives de 2017, aux premiers comme aux deuxièmes tours, une exigence sanitaire et sociale s’impose : PAS UNE SEULE VOIX POUR MARINE LE PEN ET LE FN !

 

Flash VISA n°1 :

Fn, salaires et fiscalité : les marchands d’illusion

 

Visa a analysé les 144 propositions du parti lepéniste publiées le 4 février pour les présidentielles, notamment celles portant sur la fiscalité et les salaires.

Il en ressort une baisse de l'impôt sur les sociétés de 33 à 24 % , un guichet unique « social, fiscal et administratif » pour les TPE-PME, la poursuite du CICE...

Pour les particuliers, baisse de 10 % de l'IR sur les 3 premières tranches et suppression du PAS. Suppression également des impôts à très faible rendement...

Pour les salarié-es, pas d'augmentation des revenus pour ne pas en faire supporter le coût au patronat mais une prime de pouvoir d'achat pour les bas revenus et les petites retraites financée par une hypothétique taxe de 3% sur les importations qui aurait justement comme premier effet l'augmentation des coûts des produits importés, donc une perte du pouvoir d'achat des ménages !

Selon les déclarations de Marine Le Pen sur France info, fin janvier 2017, cette prime, versée mensuellement, représenterait, en moyenne 80 euros par mois. Cette « prime », versée pas l'Etat, n'a pas caractère de salaire, et n'est donc pas soumise à cotisation sociale. Elle ne compte donc ni pour la retraite, ni pour le calcul des indemnités journalières en cas de maladie, ni pour le chômage. C'est un véritable cadeau aux employeurs qui auront une raison de plus de geler les bas salaires : pourquoi les augmenter puisque l'Etat s’y substitue ?

Le temps de travail pourra être augmenté par la négociation de branches et les heures supplémentaires seront de nouveau défiscalisées.

Le délai de carence sera porté à 2 jours pour tout le monde. Marine le Pen annonce aussi une revalorisation du point d'indice mais sans dire de combien... Et ne propose pas l'abandon du nouveau système de primes RIFSEEP, qui, pourtant, conduit à une prime variable « au mérite » , soumise à une cotation du poste sur des critères hasardeux et au bon vouloir du « petit chef », qui pèse lourd dans les rémunérations des fonctionnaires.

 

En résumé, pour ce qui nous concerne, aucun changement depuis 2012 et, pire encore, le fond de pensée poujadiste est toujours bien présent : le Fn nous promet toujours une fiscalité encore plus injuste, très favorable aux entrepreneurs, des suppressions d'emplois, un possible allongement de la durée du travail et une promesse non définie sur le point d'indice .

 

Les patriotes repliés et agressifs contre le monde entier et le progrès social, c'est pas nos valeurs !

Aux présidentielles et aux législatives, pas une voix pour le Fn !

 

Fichier attachéTaille
Fn_salaires et fiscalite.pdf85.95 Ko
Flash VISA - FN et logement -anti-social.pdf68.72 Ko
fn et sante.pdf52.03 Ko
FLASH_VISA_LIBERTES.pdf52.31 Ko
Rose bleue.pdf72.64 Ko
FN 35h loi travail et retraite.pdf55.69 Ko
FN_et_agriculteurs.pdf57.46 Ko
flash education.pdf47.85 Ko
FLASH Le FN sur l-immigr mensonges.pdf78.32 Ko

En septembre 2015, VISA publiait le 1er tome de « Lumière sur mairies brunes ». Il recensait tous les faits et méfaits de la 1ère année de l’extrême droite aux pouvoirs dans les villes qu’elle occupe. Pendant les deux années suivantes, VISA a poursuivi ce travail de « mémoire ».

Pour mettre en pleine lumière les origines véritablement fascistes du Fn et de toute l’extrême droite, rien ne vaut un recensement exhaustif, méticuleux et daté.

Ce deuxième tome « lumière sur mairies brunes » couvre donc la période allant de juin 2015 à juin 2017. Il regorge d’informations sur les pratiques municipales plus ou moins radicales de l’extrême droite et illustre ainsi tous les reculs sociaux qu’elle provoque lorsqu'elle exerce le pouvoir.

« Lumière sur mairies brunes », c'est 236 pages et autant d'arguments contre l'extrême droite.

Passez commande en l'adressant par courrier avec le chèque à : VISA 80-82 rue de Montreuil 75011 PARIS
Merci d'indiquer votre nom, adresse et téléphone.

Pour calculer le montant de votre commande avec les frais de port, consulter le tableau en fin d'article. Livraison gratuite sur Paris - Ile de France et PACA.

Il faut veiller à ce que le combat contre l'extrême droite ne passe pas après les luttes syndicales au prétexte qu'elle a été battue aux présidentielles et qu'elle n'a obtenue «que» 9 députés.

Il faut continuer de lutter, sans relâche et avec la même force, contre les politiques libérales, notre adversaire qui fait aussi monter le FN, et contre le fascisme, notre ennemi historique.

 

Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes - 80/82 rue de Montreuil - 75011 PARIS

Les brochures de VISA

Cliquez sur une brochure pour voir les conditions de commande.

Epuisé mais téléchargeable
ci-dessus

Epuisé mais téléchargeable
ci-dessus

Epuisé mais téléchargeable
ci-dessus

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour nous contacter...

Les formations
proposées par VISA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"droites extrêmes" Blog Le Monde

Le virage sur l’aile est serré. Un peu moins de deux ans après les élections régionales de 2015, Olivier Bettati, qui menait la liste Front national dans les Alpes-Maritimes, assure aujourd’hui qu’il n’était à l’époque… qu’une « tête de liste divers droite » pour le...

09.11.2017 - 12:40

Fil d'informations RESF

Une quinzaine d'associations de l'hébergement d'urgence ont claqué la porte du ministère de l'intérieur vendredi matin. Le ministre, Gérard Collomb, leur présentait son dispositif pour sortir les sans-papiers des centres d'hébergement d'urgence. LE MONDE| 08.12.2017 Par Maryline Baumard Trop c'est...
13.12.2017 - 21:43
Monsieur le Préfet, Nous vous demandons de remettre en liberté Arman Kazaryan (GHAZARYAN selon la transcription de son passeport), mis en centre de rétention le dimanche 3 décembre 2017, au Mesnil-Amelot. Présenté à l'avion samedi 9 décembre, il a refusé d'embarquer et à son retour au CRA, il a...
13.12.2017 - 15:38
Le Conseil Départemental de Meurthe et Moselle a adopté, à l'unanimité, le schéma départemental "Enfance Famille 2018 2022". En lisant l'article de l'Est Républicain ce jour, on peut noter que le Président du Conseil Départemental, Mathieu Klein, refait part de son souhait pour que l'État se charge...
12.12.2017 - 12:13
De nombreux enfants sans Toit en France.
11.12.2017 - 15:08
A l'occasion de la journée internationale des migrants, rassemblement de soutien au Puy, lundi 18 décembre à partir de 17h30 place du Clauzel
11.12.2017 - 00:41
RESF11 s'associe à la Journée internationale des migrants du 18 décembre et organise un concert de musique classique en soutien aux sans-papiers , le dimanche 17 décembre à 16h à l'église St Jacques, au Viguier à Carcassonne. Lieu symbolique puisque des familles y avaient été accueillies alors qu'...
10.12.2017 - 11:00
Avec Marcel Dekervel (RESF Amiens par téléphone) ; Romain Gerland (Turbulence / RESF 77, par téléphone) ; Emily Barbelin et Vitalija Samuilova ; Marie Martin (Migreurop) 1 – Intro et journal avec Marcel Dekervel, en direct d'Amiens (par téléphone) Il sera notamment question du refus du Préfet de la...
09.12.2017 - 17:04
RASSEMBLONS-NOUS ASSOCIATIONS ET CITOYENS Lundi 11 décembre 2017 de 7h à 11h devant la Préfecture des Hauts-de-Seine à Nanterre contre les mauvaises conditions d'accueil des personne étrangères Des associations engagées dans le soutien aux personnes étrangères se sont regroupées au sein du...
09.12.2017 - 17:31
Les mineurs sont pris en charge par les travailleurs sociaux de l'Armée du Salut. Le Conseil Départemental communique. Lire l'article de l'Est Républicain, du 8 décembre. Sur le site de la LDH Nancy : Voir les extraits des reportages de France 3 Lorraine sur le même sujet. RESF 54, la LDH-Nancy et...
08.12.2017 - 15:23
08.12.2017 - 11:59

DAL, GISTI, LDH, LOPPSI, dailleursnoussommesdici...

12.12.2017 - 10:37
12.12.2017 - 10:41
En prélude à la journée internationale des migrant⋅e⋅s, retrouvons-nous le samedi 16 décembre 2017 à Menton : pour célébrer la journée internationale des migrant⋅e⋅s et donner de la visibilité à toutes les initiatives qui seront prises dans ce cadre ; parce que cette frontière est devenue un des...
gisti
16.12.2017 - 14:00
réseau asile de Toulouse Asile...
gisti
12.12.2017 - 13:15
publié en décembre 2017 Vous venez d'obtenir le statut de réfugié, de protection subsidiaire ou d'apatridie : bienvenue dans le Guide du réfugié. Nous espérons vous aider dans la connaissance de vos droits et dans vos démarches pratiques : carte de séjour, logement, travail, santé, unité familiale...
gisti
12.12.2017 - 10:33
December 2017 You have just received your status of refugee, beneficiary of subsidiary protection or stateless person: welcome to the Refugee's Guide. We hope that we will be able to help you to know your rights and assist you with the practical steps you need to take: residence permit, housing,...
gisti
12.12.2017 - 10:37
الحصــول علــى صفــة اللجــوء، الحمايــة المؤقتــة أو صفــة عديــم الجنســية هــو بدايــة لحيــاة جديــدة فيهــا حقــوق و واجبــات. إنهــا المدخــل الحقيقــي للمجتمــع الفرنســي وهــو قطع العلاقــة الإداريــة والقضائيــة مع بلــدك الأم. يجب ً أيضــا التحضيــر لهــذه المرحلــة الجديــدة، إنهــا...
gisti
12.12.2017 - 10:41

         

COMMUNIQUE Paris le 11 décembre 2017

 

Lutte contre les marchands de sommeil en Ile-de-...
dal
11.12.2017 - 13:54

 

PARIS: Photos de Jean-Claude Saget: ici

 

...

dal
11.12.2017 - 13:44
Première édition : le 8 décembre 2017 Mise à jour : le 11 décembre 2017 Cette note de jurisprudence vise à apporter un éclairage sur cette procédure complexe qui devient pourtant un élément central de la politique mise en œuvre par la France et qui a pour effet de précariser de plus en plus les...
gisti
08.12.2017 - 12:47
Session de 2 jours, le 7 décembre 2017 - [Autres Formations]
gisti
07.12.2017 - 09:30
  Réquisition des locaux de l’Université pour le logement de touTEs

 

Aujourd’hui lundi 4 Décembre, l’amphithéâtre G du bâtiment CLV de l’Université à été...

dal
05.12.2017 - 19:13
Le 29 novembre dernier, Stéphan Pélissier s'est vu condamner à 7 ans de prison ferme par la justice grecque pour avoir porté secours à sa belle-famille fuyant la guerre en Syrie. En 2015, ce Français originaire d'Albi a tenté d'aider ses beaux-parents, sa belle-sœur et son beau-frère à passer de...
gisti
05.12.2017 - 07:47
relative à l'évolution du parc d'hébergement des demandeurs d'asile et des réfugiés Quelques éléments : Création de 200 places de CAES (centres d'accueil et d'examen de situation administrative) - essentiellement par transformation de CAO qui diminuent d'autant - dans chaque région sauf Île-de-...
gisti
04.12.2017 - 17:18
portant création d'un système d'entrée/de sortie (EES) pour enregistrer les données relatives aux entrées, aux sorties et aux refus d'entrée concernant les ressortissants de pays tiers qui franchissent les frontières extérieures des États membres et portant détermination des conditions d'accès à l'...
gisti
30.11.2017 - 07:50

COMMUNIQUE Paris le 28 novembre 2017

Censure de l’encadrement des loyers à Paris : Une nouvelle régression pour les locataires Généralisation et respect...
dal
28.11.2017 - 18:39

COMMUNIQUE Paris le 25 11 2017 – 15h00

 

Gymnase Roquépine : les sans abris sont hébergés La préfecture de région s’engage à les héberger jusqu’à leur relogement Le gymnase est libéré depuis vendredi en fin d’après-midi

 

Les...

dal
25.11.2017 - 16:02
  UN TOIT POUR APPRENDRE- TOUTES LES FAMILLES A LA RUE AURAIENT ETE MISES A L’ABRI!

Après un an et demi de campagne Un Toit Pour Apprendre menée par le DAL Toulouse, la FCPE31, la LDH et...

dal
25.11.2017 - 16:34
Colloque à l'initiative de l'Observatoire de l'enfermement des étrangers, en partenariat avec la LDH Bretagne, le MRAP et le festival Migrant'scène de La Cimade Les politiques d'enfermement et d'expulsion des personnes étrangères conduites par les gouvernements successifs se sont considérablement...
gisti
25.11.2017 - 09:00

Fin de l’occupation du gymnase Roquépine : la préfecture de région s’est engagée à héberger puis reloger les ménages sans abri soit : les 40 personnes sans logis du gymnase, les 25 de Montreuil les 5 de St-Denis. mais pas la totalité des occupants du gymnase...

dal
24.11.2017 - 22:34

Saint-Denis, le 23 novembre 2017 Hébergement des 5 sinistrés du 48 rue de la République victimes de l’assaut antiterroriste!

Après près d’une semaine de campement devant leur...

dal
23.11.2017 - 22:33

COMMUNIQUE Paris le 22 novembre 2017 – 15h40  

Le Froid arrive, #OnSMetAuChaud Occupation du gymnase Roquépine, proche de l’Élysée 18 rue Roquépine Paris 8e

 

Depuis 14h15, environ 150...

dal
22.11.2017 - 18:46

D'autres sites... d'autres luttes !

Associations
   ademonice - http://ademonice.free.fr/
   anafe - http://www.anafe.org/index.php
   prochoix - http://www.prochoix.org/cgi/blog/
   icare - http://www.icare.to/main.php?fr
   memorial98 - http://memorial98.over-blog.com/
   REFI - http://refi.over-blog.org
   syllepse - http://www.syllepse.net/
   Raslfront-Isère - http://www.raslfront-isere.org/blog/index-557584.html
   Collectif Justice et libertés - http://collectifjusticeetlibertes.blogspot.fr/
   Observatoire du confusionnisme politique - http://confusionnisme.info

Syndicats
   CGT Finances - http://www.finances.cgt.fr/
   fgte-cfdt - http://www.fgte-cfdt.org/
   sgen-cfdt - http://www.sgen-cfdt.org/actu/sommaire.php3
   snpespjj - http://snpespjj.fsu.fr/
   solidaires - http://solidaires.org/
   spasmet-meteo - http://spasmet-meteo.org/solidr/index.php
   Solidaires Finances Publiques- http://solidairesfinancespubliques.fr

International
   LabourNet.de Germany - http://www.labournet.de/
   trend onelinezeitung - http://www.trend.infopartisan.net/inhalt.html

Les archives de VISA


Le temps
où VISA
était en papier